Les NFT vont-ils sauver l’industrie musicale ? | TANGERINE

Les NFT vont-ils sauver l’industrie musicale ? | TANGERINE

Vous vous êtes déjà demandé ce que c’était qu’un NFT ? Aujourd’hui on s’attaque à ce sujet dont on a beaucoup entendu parler récemment, notamment avec l’arrivée d’artistes musicaux dans ce nouveau domaine. Pour cet épisode, nous allons analyser et comprendre ensemble leur impact dans l’industrie musicale.

Les NFT vont-ils permettre aux artistes de sortir de la crise…
Ou au contraire l’aggraver ?

Réponse dans cette vidéo :

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube Tangerine ici

Sacha Lebas & Kelly Le Guen

On parle de rock (et genres affiliés : pop, indie, punk, metal, certains artistes électro...) et des problématiques propres à l'industrie musicale. Nos objectifs sont simples : faire découvrir des œuvres musicales et des artistes, informer sur l'actualité rock, et analyser le fonctionnement de l'industrie musicale. Nous le faisons à travers plusieurs formats, et ce de façon engagée, avec de réelles prises de position sur les thématiques que nous abordons, qu'elles soient artistiques, techniques, économiques, sociologiques ou culturelles. Retrouvez-nous aussi sur notre chaîne Youtube Tangerine

Un commentaire sur “Les NFT vont-ils sauver l’industrie musicale ? | TANGERINE

  1. Il y a quelque chose de contradictoire avec les NFT dans le milieu de la musique. Ce qu’un artiste cherche, c’est que sa musique soit écouté par le plus grand nombre. Le concept du NFT c’est de rendre unique l’œuvre à l’heure où l’on ne possède plus la musique puisqu’on l’écoute majoritairement en streaming. Pourtant, bien que la définition de ses initiales soit Non-Fungible Token (Jetons Non Fongibles en français), pour l’artiste 3LAU se serait plutôt : Future of Digital content (l’avenir du contenu numérique). Avec ses enchères appelées “Ultraviolet”, en mai 2021, il avait vendu 5 900 NFT pour un prix moyen de 2 960 dollars par jeton, ce qui lui a rapporté près de 17,5 millions de dollars. Beaucoup d’artistes profitent de l’opportunité financier du NFT comme Grimes, Steve Aoki, The Weeknd.

    Il y a de nombreux exemples de bons coups d’artistes comme les premiers à avoir adopté le concept du NFT avec des belles idées. Le groupe Kings of Leon et son « billet d’or » offrant des avantages VIP tels qu’une place de concert au premier rang à vie, accès backstage et chauffeur privé. On pense également au rapeur Tory Lanez qui a vendu 1 million d’exemplaires à 1 dollar en 57 secondes. Et l’artiste électro français Jacques qui a vendu en 36h au prix de la seconde à 0,064 de la cryptomonnaie Ethereum, soit près de 145 euros à ce moment, un titre de 3mn14 (soit 194 secondes) à 192 fans/investisseurs soit une seconde par client! Dont une seconde qui a été mise au enchère : 1 sec de vous + Golden Pack (pour aller chercher encore plus d’argent!). L’artiste partagera les revenus générés par la diffusion du titre avec les 192 propriétaires qui ont tout intérêt à promouvoir le titre, 1 seconde appartient au label R&D et la dernière à Jacques !

    Le NFT est donc un nouvel écosystème pour vendre un fichier numérique offrant toutes les idées de l’artiste qui s’ajoute aux supports physiques comme les vinyles et CDs et au streaming. Bref c’est un complément qui, une fois de plus, est profitable seulement aux artistes bien établis.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :