Napster fait des émules : Scour

Vous connaissez certainement Napster ? Mais connaissez-vous également Scour ? Depuis le problème de Napster avec la justice, d’autres logiciels fleurissent sur le net. L’un d’entre eux qui se nomme « Scour exchange » est une veritable perle en matière de téléchargement.

Il vous permet, une fois installé, de pouvoir accéder directement à certains types de fichiers stockés sur les disques dur des autres utilisateurs.

Par contre, des problèmes liés à la sécurité de votre système sont en jeu ! De même que certaines personnes peuvent à distance utiliser votre machine comme serveur relais afin d’avoir plus de bande passante (une manip est possible pour vous protéger de ce genre de choses ! Je suis en train d’effectuer des recherches là-dessus).

Ce soft ressemble à Napster en plus évolué. Ainsi vous pouvez sélectionner, à partir de la fenêtre de recherche, le contenu de celle-ci : soit des vidéos , soit de l’audio, soit tout type de fichiers. Vous pouvez également stipuler si cette recherche s’effectue en interne sur la communauté, ou directement sur le web mondial. Vous pouvez ouvrir jusqu’à une quinzaine de téléchargement en même temps sans problème !

J’espère que vous apprécierez les services rendus par ce logiciel formidable.

Mais malgré ses connaissances au sein des studios d’Hollywood, la société Scour Exchange, créatrice de ce système, va devoir licencier les trois-quarts de son personnel pour cause de plaintes déposés en justice ! À l’instar de Napster – soft d’échange de fichiers mp3 qui a été attaqué en juillet dernier – Scour est dans la ligne de mire des producteurs de musique et d’oeuvres cinématographique. Scour Exchange est un logiciel cousin de Napster, mais qui ne se contente pas de diffuser des fichiers MP3. En effet, les utilisateurs sont vivement encouragés à échanger tout type de fichiers personnels, qu’il s’agisse de morceaux de musique, de photos, de films, etc…

Toujours le même problème de copyright.

Le 20 juillet dernier, une plainte constituée de trois groupements professionnels a été déposée contre la société Scour sur le même motif que les précédentes plaintes contre Napster ou MP3.com : la violation des règles sur le copyright (que l’on traduit toujours abusivement comme “droits d’auteur”, alors qu’en droit américain, il s’agit plutôt des droits du producteur).

Le 1er septembre, Scour a indiqué qu’elle se préparait à se séparer de 52 de ses salariés (sur 70). Son patron, Dan Rodriguez, se disait assez confiant au sujet de ses problèmes juridiques, en faisant référence au célebre récit de “David et Goliath”.

La société Listen.com, portail musical, va racheter l’actif de Scour. En effet, un accord a été signé mercredi 1er novembre 2000 aux états Unis où il a été dit que Listen reprenait Scour sans avoir à assumer la responsabilité des poursuites qui avaient été engendrées pour le système d’échange existant.

Pour l’instant, les échanges avec scour semblent continuer à fonctionner mais il est possible que cela change, alors dépêchez-vous ! Affaire a suivre…

Cet article a été rédigé pour le site Sincever par le rédacteur Meganums

Rédacteur Invité
Rédacteur Invité
Toi aussi écris sur Zik'n'Blog et partage ta passion avec d'autres passionnés tout comme toi! Rejoins donc l'équipe!

One thought on “Napster fait des émules : Scour

Laisser un commentaire