Yeallow, nouvel ablum : « 2891 Seconds »

Je viens de recevoir un mail aujourd’hui me demandant de découvrir le nouvel album de Yeallow, ou plutôt d’en faire une chronique. Parfois c’est compliqué, par manque d’inspiration, même s’il on trouve les compositions plutôt bonnes, et parfois franchement, parce que l’on accroche pas du tout. Aujourd’hui est donc une bonne journée, avec une belle découverte à la clé pour ce deuxième album intitulé « 2891 Seconds » des strasbourgeois de Yeallow. Les strasbourgeois de Yeallow ont composé un deuxième album avec l’ambition de marquer de leur empreinte la scène pop-rock, bien au delà de l’hexagone, c’est pourquoi ils ont confié le mastering à Jay Franco, réputé dans le milieu pour avoir collaboré avec Coldplay et Johnny Cash pour n’en citer que quelques-uns. Projet ambitieux donc, pour « 2891 seconds » qui débute d’une manière classieuse avec le titre « After tomorrow« , qui séduit par la présence d’une voix charismatique, mais aussi d’une mélodie accrocheuse et d’une atmosphère envoûtante. C’est aussi une belle énergie que l’on retrouve, des arrangements convaincants, et tout cela m’a rendu dès la première écoute, impatient de découvrir la suite. La suite avec « If Only‘ nous livre un titre tout aussi énergique, entêtant, relevé de choeurs légers. Les arrangements de « 2891 seconds » sont particulièrement soignés, et si le très propre aurait plutôt tendance à me lasser, il faut reconnaître que les compositions de Yeallow sont accrocheuses, et bien agréables à écouter. Comment ne pas apprécier ce « Strange Days« , un titre qui sonne comme une référence à un groupe qui a ouvert de nombreuses portes, The Doors, ou l’entraînant « Oversized » et le planant « Here comes », ou encore cette superbe ballade folk « Keep That Morning Feeling » qui dégage une certaine sensibilité. Quand l’atmosphère s’apaise, Yeallow revient à des morceaux plus rock, tel « Supergliding »  qui donne la part belle à des guitares énergiques avant de les retrouver plus incisives et nerveuses sur « Call it Desire ». C’est avec une ballade envoûtante qui s’accompagne d’un piano et de sonorités étranges que l’album « 2891 seconds » prend fin. Alors convaincu me direz-vous ? Eh bien oui, et franchement si ce groupe n’était pas français, on rêverait qu’il le soit, alors reconnaissons tout simplement le talent et apprécions le lorsqu’il est présent, avant qu’il ne prenne la fuite…

Album : 2891 Seconds

Titres : After Tomorrow – If Only – What Will You Do ? – The Map – Strange Days – Oversized – Here Comes – Keep That Morning Feeling – Supergliding – Call It Desire – Raindrops – Your Perfect Existence.

Date de sortie : 27 avril 2010

Myspace : http://www.myspace.com/yeallow

Site officiel : http://www.yeallow.net/

watch?v=dYnKp5hPcmY

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. YEALLOW "2891 SECONDS" | CONTRE CULTURE INFO | 30 JUIN 2010 | Yeallow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*