Archive en apothéose des Concerts de Septembre à Cannes

ArchiveLe 29 septembre dernier, le groupe Archive était accompagné sur scène de l’Orchestre Régional Cannes Provence Alpes Côte d’Azur pour un concert unique. L’occasion d’un bilan des concerts de septembre au Palais des Festivals.

Au Palais des Festivals de Cannes, la saison 2007-2008 a démarré, comme l’an dernier, par une série de quatre soirées de concert : trois plateaux doubles plus la soirée d’exception avec Archive. Pour débuter, l’affiche du mercredi était déjà étonnante. Elle présentait notamment, El Club, le nouveau groupe de Michaël Jones qui parrainait cette saison. Mais après la très bonne prestation de Grand Corps Malade (lire l’interview), El Club n’avait pas la tâche facile, malgré les présences de l’excellent guitariste Gildas Arzel (ex Canada) ou encore d’Erick Benzi, faiseur de tubes pour la variété francophone. Le groupe s’en doutait, s’excusant presque d’un répertoire folk blues ne comprenant que des nouveautés. Mais le tout s’est fait dans une ambiance bon enfant qui a forcément séduit les aficionados restés jusqu’au bout.

Le jeudi fut très coloré en virant de l’Ultra Orange, avec une Emmanuelle Seigner encore peu à l’aise vocalement, au rouge d’Axelle Red qui avait tout pour conquérir ses fans. Le vendredi fut sans doute l’un des meilleurs soirs. Pour commencer, une excellente prestation acoustique de Mano Solo (lire l’interview), presque étonné lui-même de ne pas être aussi provoquant qu’avant. Il a été suivi d’un autre artiste, capable lui aussi de se mettre à nu, mais au sens propre : le très déchaîné Sanseverino. Bien qu’accompagné d’un Big band, il a choisi de déstructurer tous ses morceaux, jusqu’à parfois les rendre méconnaissables, dans un tourbillon d’énergie qui fait encore trembler les fauteuils rouges du Grand Auditorium. Un triomphe mérité pour ces deux phénomènes.

Quant au samedi, c’est dans une tout autre ambiance que le triomphe s’est confirmé. Le Palais des Festivals était en effet à l’origine d’un concert exclusif où les membres d’Archive étaient accompagnés de l’Orchestre Régional de Paca dirigé par Graham Preskett. Le mariage d’un soir était parfait entre les guitares électriques, les boucles électroniques trip hop et les voix de Maria, Pollard et Dave et les cordes, les cuivres et le piano de l’orchestre. Souvent planant, traversé parfois d’éclairs explosifs d’une intensité rare, le voyage a essentiellement revisité les titres du dernier album, Lights, menant de The pain gets worse et You make me feel jusqu’au tube Again en passant par une pause acoustique sur des titres comme Slowing. Très attentif pendant les chansons, exultant entre chaque titre, le public ne s’est finalement levé que juste avant les rappels. Ce qui a permis à Archive de sortir en applaudissant la salle. Mais, en l’absence de second rappel, tout cet amour a bien failli se changer en haine tant l’émotion était vive. C’était peut-être le prix à payer pour une soirée d’exception.

Palais des Festivals et des Congrès de Cannes
Archive sur Myspace

About Eric_M 73 Articles
En amateur de musique, Eric Maïolino est auteur-compositeur-interprète, joue de la guitare, pratique le théâtre et assiste à des concerts! (toutes ses chroniques ici)

Be the first to comment

Laisser un commentaire