Parazar après le Challenge Live 2005 de Montréal

Parazar est un groupe des Laurentides/Lanaudière de cette belle province qu’est le Québec que j’ai découvert lors du concours le Challenge Live 2005 de Montréal. Souvenez-vous, j’avais apprécié ce groupe et je vous en parlais dans mon retour d’événement du Challenge Live Molson Dry CKOI 2005 suite à leur concert du 8 mars dernier qu’ils avaient donné devant le jury. Ma curiosité m’a poussé à en savoir un peu plus sur Parazar !

Je vais commencer par la question habituelle, le nom du groupe est-il venu comme ça, par hasard ou y a t-il une histoire ?

Frederic, chanteur de Parazar : Nous avons choisi le nom du groupe sur le coin d’une table quelques jours avant notre premier show en 2003. Après un brainstorm de plusieurs heures, Jean-Louis a finalement écrit PARAZAR sur une serviette de table et nous trouvions que ça nous ressemblait puisqu’à cette époque, tous les événements arrivaient par harsard.

Depuis combien de temps êtes vous ensemble et quelle a été votre plus grande fierté dans votre parcours ?
Depuis octobre 2003. Notre plus grande fierté est l’album que nous sommes en train de produire et qui sortira au primptemps 2006.

Comment décrireriez-vous votre musique ?
Du rock, rien de moins. Une musique jeune à la fois entrainante et profonde.

Vous n’avez pas mis de musique en écoute sur notre plate-forme AutoProduction.net, pourquoi ? Pensez-vous que le format de fichier mp3 soit une mauvaise chose pour la relève ou au contraire, c’est un bon moyen de promotion pour se faire connaitre et entendre ?
Nous avons l’intention de faire la promotion de l’album par des moyens comme celui-ci, nous attendons simplement que notre projet soit à terme.

Pour chacun d’entre vous, quel est l’artiste Québécois de la scène locale que vous appréciez particulièrement ?
Je suis sans doute (Fred) le plus adepte de musique québécoise et francophone. J’aime tout ce qui se fait dans la francophonie. Je suis inspiré autant par les auteurs de talents québécois que français. Mon critère premier pour aimer un artiste, est sa passion et son « guts ». Karine aime beaucoup les chansons française (Brel, Brassens, Tryo…) Jean-Louis préfère le hard rock (peu-importe la langue). Samuel aime les groupes punk underground mais préfère l’anglophone. Jonathan aime beaucoup le jazz et le blues.

D’après vous, que manque-t-il au Québec qui donnerait plus de chance pour la relève ?
Une ouverture des radios commerciales et un intéret plus important du québécois face à sa culture.

Quel est pour vous l’accomplissement artistique ?
Faire son art avec intégrité et devenir un virtuose de son instrument.

Pour financer votre premier album, vous faites un spectacle le 10décembre 2005 à Montréal. Vous êtes des laurentides mais jouez vous souvent à Montréal ?
Nous nous produisons beaucoup sur la rive-nord de montréal mais nous jouons un peu partout : Québec, montréal, gaspé même…partout ou on veut nous entendre.

Le fait de lancer votre premier album va vous fermer les portes aux concours de type Challenge Live, trouvez-vous cela dommage ?
Théoriquement, nous n’avons pas signé avec une compagnie de disque encore. Nous sommes donc éligible pour les concours comme le Challenge Live.

Revenons sur le challenge live ou j’ai pu vous découvrir. Avec le recule, que pensez-vous de ce concours aujourd’hui ?
Grâce aux commentaires, il nous a permis de devenir meilleurs et plus solides. L’événement a été positif pour nous.

Pour finir, parmi les sujets d’actualité, lequel vous tient le plus à cœur et pourquoi ?
Présentement le sort que subissent nos ainés me désole particulièrement. Au québec les ainés sont traités comme des moins que rien. Une chansons la-dessus devrait surgir bientôt. Les autres membres du groupe son touchés par tous ce qui concerne l’humain dans son ensemble.

Merci Fred !

Sincever
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.
http://www.sincever.com

Laisser un commentaire