Des statistiques sur l’album Golden Bombay de Misteur Valaire

Si, comme moi, vous suivez le blogue de Guillaume Déziel, vous appréciez surement la transparence qu’il offre concernant le groupe dont il s’occupe : Misteur Valaire. L’année dernière, il nous avait illustré la demande pour l’album Golden Bombay à l’aide de 12 copies typiques. Il nous apprenait que « Règle générale, les ventes mondiales de disques physiques ont chuté de plus de 50% depuis 10 ans. Depuis, les ventes numériques tardent à rattraper cette perte et elles ne représentent que 20% de compensation. Force est d’admettre que 30% de la consommation de musique se fait ailleurs, dans des endroits insoupçonnés du Web, entre autre. […] autour de 30% des gens ne consomment désormais plus la musique en y associant une transaction payante. »

Guillaume ajoute cette fois-ci, une donnée assez intéressante : la consommation illicite de l’album sur les systèmes P2P ou Torrent de partage de fichiers, telle que mesurée par Music Metric. Bien que ce type de consommation représente 35% de la demande pour Golden Bombay, il est possible que ces statistiques ne recensent pas la totalité de ce type de consommation. Guillaume concidère donc ce chiffre comme conservateur.

Avec cette information supplémentaire, ce ne sont plus 30 mais 60% de la demande qui ne paye pas (via Torrent, P2P ou sur la plateforme Pay What You Want de Misteur Valaire), alors que 40% de la demande se fait par l’entremise d’une transaction payante en ligne, en magasin ou à la table des produits dérivés (en concert). Ceci reflète un peu plus ce que je pensais comparativement à la première illustration qui n’intégrait pas le P2P.

Autres données intéressantes de Music Metric :

Sincever

Fondatrice de Zik’n’Blog et de musiQCnumeriQC à la fois discrète, passionnée et rassembleuse, cette baladeuse numérique adore découvrir de nouvelles musiques et applications. Par contre elle manque cruellement de temps et attend que la musique viennent à elle, alors n’hésite pas à lui envoyer un petit message!

Plus d’info sur elle via son Twitter et son blogue perso :

http://www.sincever.com

Laisser un commentaire