Sil Marysun – « Poême »… (CD : Autoproduit)

Poêmes & Laïus retombés sur terre est le titre de son album. D’abord, pour les incultes, un Laïus est un discours. En lisant le titre de l’album, on s’attend à un melting pot de chansons avec de grandes phrases de blabla poétique et infini. C’est là que ce gars nous feinte !

Selon le titre, on plane, on rêve… Musicalement parlant on pourrait évoquer Babylon Zoo qui est aussi dans cet esprit. Mais Sil Marysun, présenté dans notre toute première émission audio, va déjà plus loin.

Lors d’une première écoute, on se pose des questions : normal c’est assez inhabituel. Mais lors de la première écoute de groupes dits classiques, on peut très bien ne pas réussir à digérer. Mais là, pour quelque chose de nouveau, ça passe plutôt bien et même bien, là où ça doit passer.Ce skeud est un melting pot (j’aime bien ce mot !) de sentiments !

On rêve sur certains, on bouge sur d’autres , on reste interloqué sur d’autres encore. L’auteur joue presque avec nos sentiments. Personnellement, j’apprécie beaucoup les deux titres instrumentaux : « Cephilia sun rapace fight » et « Dieu vient quand il pleut ». Non pas que je préfère les titres non chantés à ceux chantés, mais c’est dans ces morceaux que j’ai ressenti le sentiment le plus fort…

Quand le musicien n’est pas partagé entre le micro et l’instrument, et qu’il ne travaille que sur l’instrument et la mélodie, là on sent vraiment ses tripes remuer. Cela a beau être un mystérieux CD, ce gars a quand même le don de vous faire planer !!

Actuellement, Sil Marysun produit le skeud de Jean- Marie Jeannet (le « JMJ » guitariste de Aral3), les membres du groupe ont d’ailleurs participé au skeud, comme d’autres intervenants, « béton noir », « an 200 » et « poème bicéphale » étaient joués live avec ce groupe. Mais il ne s’arrête pas là : Sil joue beaucoup à côté, INZEKOBAL est un autre groupe au sein duquel il joue. Sil Marysun est également sur MP3.com sous le nom « silereves », mais ce ne sont que des morceaux instrumentaux. Il voue un culte immodéré à Philip K. Dick et aux Monthy Pytons. Pour le morceau « mystère dans le cœur des hommes », COMPUTER MUSIC a écrit « une maîtrise certaine et l’homme est sincère ».

Cet article a été rédigé pour le site Sincever par le rédacteur Bathory.s_Child

Laisser un commentaire