Programmation du Festival de Jazz, édition 2012 du 28 juin au 7 juillet

MISE EN CONTEXTE

Ok. Vous le savez. J’aime le jazz… Voici mon planning des prochaines semaines qui s’en viennent et j’en suis fébrile à la tonne. Comme d’habitude. Suivez le compte Twitter du festival et le site officiel!

Jeudi 28 juin

  • 20h : Élage Diouf, Scène les Tropiques Bell
    Intéressant de voir ce qu’il peut donner en solo. Sans son frère… sans Dédé…
  • 21h30 : Rufus Wainwright, Scène TD de la Place des festivals
  • 23h59 : Artist of the year, Savoy du Métropolis
    Groupe d’électro carrément hallucinant… découvert sur CISM, un de ces soirs où je n’avais rien à faire… et je veux y danser. Gros buzz autour d’eux en ce moment.

Vendredi 29 juin

  • 17h et 19h : The Unsettlers, Lounge Heineken
    Un groupe carnavalesque qui donne dans le cabaret et la chanson folk rock joyeusement funèbre. Une troupe moderne qui verse dans la Beat poetry cynique et l’atmosphère lugubre des cirques hantés. Ces enfants spirituels de Tom Waits chantent rauque, jouent avec une rage joviale, se contorsionnent et s’amusent comme des fous sur scène. De retour après leur résidence de trois soirs au Savoy lors du Festival l’an dernier.
  • 18h : Mike Essoudry’s Mash Potato Mashers, Lounge Heineken
    Cette dynamique formation en provenance d’Ottawa est une des plus hot de la Capitale nationale ! Propulsée par deux batteurs et une section de cuivres comptant sept membres, la bande de l’ami Mike Essoudry vous fera danser allégrement sur ses airs klezmer, reggae, ska, brésiliens et jazz néo-orléanais. C’est clair, cette 1re virée au Festival ne sera pas leur dernière!
  • 21h : Afrodizz, Bobards, 8$
    Groupe d’afrobeat de Montréal, qui aime l’improvisation, qui joue trop bien avec les sons, qui laisse languir le temps au-delà de ses chansons comme le ferait l’Afrique elle-même au coeur d’une canicule incalculée. J’aime ça, vraiment beaucoup, mais c’est pour des mélomanes invétérés…parce qu’il y en a beaucoup, de l’impro là-dedans…mais ô combien de talent.
  • 23h59 : Artist of the year, Savoy du Métropolis

Samedi 30 juin

  • 18h : Early Jazz Band, Lounge Heineken
  • 20h : The Sway Machinery, Scène Bell
    Actionnée par le guitariste et chanteur Jeremiah Lockwood, ex-membre de Balkan Beat Box, The Sway Machinery carbure à un mélange hautement volatil de musique juive, de funk et de musique du monde. Assemblé il y a 6 ans, le groupe s’est construit petit à petit une communauté de fidèles en Amérique du Nord, en Europe et en Australie. Fidèle à sa réputation de redoutable machine à danser, le combo new-yorkais entend marquer son baptême festivalier de retentissante façon. Ça va barder !
  • 21h : Ian Kelly, Scène TD de la Place des festivals
  • 22h : Plaster, Scène Groove Bell
    Croyez-moi que j’y serai assurément. Jean-Phi Goncalves à la batterie, Alex McMahon au piano, et ¸o combien de talent dans un seul groupe d’électro? J’CAPOTE EN SALE! OH YEAH!

Jeudi 5 juillet

  • 17h et 19h : Irreverend James and the Critical Mass Choir, Lounge Heineken
    Êtes-vous prêts pour une expérience gospel en rupture avec les dogmes établis? Toute la ferveur, l’intensité et l’émotion associées au genre, sans l’encens, les robes blanches et les bancs d’église… Pas particulièrement porté sur les louanges au Très-Haut, cet ensemble montréalais laïque s’avère plutôt préoccupé par la transmission d’une bonne parole engagée — le crédo de la formation : la revendication de droits, individuels et sociaux, trop souvent foulés au pied. Remarquable programme, indigné et jubilatoire à la fois.
  • 19h : Jim Zellers, Scène Loto-Québec
    Déjà vu il y a deux ans, au même endroit…et du bon gros blues sale, on aime ça tout le temps. À suivre.
  • 20h : Gypsophilia, Scène CBC/Radio-Canada
    L’ancien programmateur du Atlantic Jazz Festival Adam Fines et sa joyeuse bande d’Halifax, acclamés lors de leurs derniers passages au Festival en 2009 et 2010, remettent ça cette année ! Entre-temps, les 7 musiciens passionnés du légendaire Django Reinhardt ont fait paraître leur 3e et dernier album, Constellation, en 2011. Avec leur jazz manouche agrémenté d’indie rock, de klezmer, de funk, de bebop ou de musique classique, ils enchantent tous les publics et déchaînent les pistes de danse ! On en redemande !
  • 20h (aussi) : Lady Linn and her Magnificent Seven, Scène Rio Tinto Alcan
    Flanquée de son magnifique septuor tiré à quatre épingles, Lady Linn s’est révélée il y a 3 ans grâce un premier disque de swing-jazz qui a fait un tabac dans sa Belgique natale. Pour No Goodbye at All, chouette 2e opus rimant avec pop et soul, la chanteuse s’est fait plaisir en sollicitant les services du réputé producteur Renaud Letang (Feist, Jamie Lidell, Mocky…). À l’occasion de son premier passage chez nous, la dame nous propose un condensé de son pimpant répertoire. Ravissement garanti.
  • 20h (aussi) : La Chiva Gantiva, Scène Bell
    La Chiva Gantiva, c’est quelque chose comme une joute fraternelle entre Manu Chao et la Mano Negra, une leçon de musique colombienne ancestrale, une démonstration de funk, des accents de musique yiddish, enfin, tout ça combiné en une seule et même proposition musicale passionnée. Plaisir assuré au contact de ce collectif portant les couleurs unies de la Colombie et de la Belgique, et dont le pétillant premier disque, Pelao, vous fera gigoter jusqu’à ce que vos mollets demandent pitié.
  • 21h : Carl Tremblay, Scène Loto-Québec
  • 22h : Coyote Bill, Scène Groove Bell
    Oh yeah, oh yea, OH YEAHHHHH! Bâti de certains membres de Papagroove, mais en plus rock, je crois…Ne vous en faites pas, j’y serai certainement avec des étoiles dans les yeux et de l’excitation dans l’âme. Pow pow.
  • 23h : Jim Zellers et Carl Tremblay, Scène Loto-Québec
    Duo intéressant!

6 juillet

    17h et 19h : Howlin’ Hound Dogs, Lounge Heineken
    Si le rockabilly est toujours bien vivant dans les rues de Montréal, c’est en bonne partie grâce aux membres du groupe Howlin’ Hound Dogs, qui font de leur mieux pour que coiffures banane et rythmes country-rock du milieu du 20e siècle ne passent jamais de mode ! De retour 3 ans après leur seule et unique participation au Festival. Préparez-vous, ça va swinguer !
  • 21h: Ariel et les va-nu-pieds, Bobards, 7$
    Déjà vu dans l’antre d’un métro sur le bord d’une Place des arts pas assez fréquentée dans ce temps-là, ce groupe m’avait impressionné par leur rythmes énergiques et leur saveur particulière. J’aime l’idée.

7 juillet

  • 19h : Oli Brown Band, Scène Loto-Québec
    Open Road, Oli Brown et son band, composé de Wayne Proctor à la batterie et de Scott Barne à la basse, se sont imposés sur la scène blues internationale. Sacrée meilleur band de l’année par le British Blues Awards 2011, la sensation du blues britannique vient pour la première fois à Montréal nous faire découvrir son tout nouvel album, Here I Am.
  • 20h : Chicha Libre, Scène Les tropiques Bell
    La chicha était la liqueur de maïs des Incas. C’est aussi le nom de la musique péruvienne des années 1970, mariage de traditions locales et de dance music de la Colombie et du Venezuela, le tout orné de guitare surf et psychédélique ! Tout un programme pour Chicha Libre, l’exubérant collectif multiculturel de Brooklyn qu’on a pu entendre à la télé dans la spéciale 20e anniversaire du dessin animé The Simpsons ! Après un passage fort apprécié au Festival en 2008, le groupe revient nous présenter son tout récent album,Canibalismo.
  • 21h30 : Chromeo, Scène TD de la Place des Festivals
    Chromeo, Chromeo, oh yeah oh yeah, j’capote là-dessus, festif et dansant, un peu rétro dans son disco et enivrant assurément….ALRIGHT! J’MEN VAIS DANSER LÀ MOI!

Conclusion

Le Festival de Jazz sera savoureux cette année. J’aime l’idée. Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à me les donner. Pour le reste…

ENJOY, BANDE DE FOUS!

Source

Ce billet est un texte original du journal d’une groupie

firefly
firefly
---------------------------------------------------------- @caroisonfire sur twitter: Music addict \ blogueuse à temps plein et travaille à temps partiel. La vie est courte. Penses-y. ----------------------------------------------------------- Firefly sur Zik'n'Blog et surtout sur le Journal d'une groupie. Pour connaître mes goût musicaux, on peut découvrir mon Défi musical 30 jours, 30 chansons ------------------------------------------------------------ Caroline Dubois sur Facebook: impertinence et musique à volonté. J'accepte les demandes d'amitié. -------------------------------------------------------------- Être humain sur la planète terre. J'accepte les invitations sur la lune. ---------------------------------------------------------------
http://www.ziknblog.com/members/firefly/

Laisser un commentaire