Comment se préparer pour un concert de Prince quand on connait vaguement deux tubes ?

Plaçons nous dans le contexte, vous êtes un jeune homme de 23ans, plutôt pas mal (c’est mon article je crée le contexte que je veux), et vous ne vous êtes jamais intéressé au phénomène Prince. Oui vous connaissez Purple Rain, Kiss et… Sexy Motherfucker ?

Malheureusement vous avez deux semaines devant vous pour intégrer le personnage et s’imprégner de sa musique pour profiter de cette rare occasion.

Comment faire ?

1. Le concert est dans 10 jours, on va tenter donc d’écouter tous ses albums. Premier problème rencontré : trop d’albums, de singles, de best-of, on ne sait pas par où commencer. Bon… passons à une solution de facilité.

2. Le concert est toujours dans 10 jours. On va commencer à écouter un best-of pendant ses journées au taff. Oui je vois vos yeux accusateurs, ce n’est pas le meilleur moyen pour découvrir un artiste, mais pour ma défense le temps m’est compté !
#NP Prince – The Hits/The B-Sides
Bilan de cette méthode :Il ne vous reste plus qu’une journée avant la date butoire, et vous avez vraiment du mal à apprécier sa musique. Certes ses tubes sont mythiques et on ne peut que saluer sa technicité. Malheureusement quelque chose gène dans la structure de ses chansons, du mal à les apprécier, peut être une histoire de contexte. En plus de cela, dans les derniers articles qu’on lit à son sujet, on apprend qu’il se dresse contre le support digital, pour des raisons de qualité de sons et qu’en plus, je cite, « The internet’s completely over.”  En bref, il ne fait rien pour qu’on l’apprécie.

3. Le concert c’est ce soir, notre motivation est au plus bas, on semble surtout être passé à côté d’une occasion de combler un manque culturel. Plus que quelques heures avant le moment fatidique (vous remarquerez le ton dramatique que j’emploie), on va essayer de soulager sa conscience en lisant sa page wikipédia. On apprend quand même qu’il mesure 1m57 le petit gars… bon on est prêt !

1ère partie de Prince au Stade de France: Sharon Jones and The Dap Kings

Après une première partie bien exécutée par Sharon Jones et The Dap Kings, nous sommes enfin échauffé pour le “prince”. Prince qui aura d’ailleurs donné de sa guitare lors d’une chanson pour ensuite quitter la scène sur son vélo. On ne retiendra pas seulement cette apparition mais surtout la pêche de la chanteuse accompagnée de cuivres.

Il est maintenant 21h, le show de Prince commence, et là c’est la claque

Le « Kid de Minneapolis » sait s’entourer, au total 8 musiciens seront venu l’accompagner dont le saxophoniste Maceo Parker. Et c’est avec ses musiciens qu’il nous dévoile une musique, qui impressionne de par la qualité de ses exécutants mais aussi de leur technicité. “D.M.S.R.” suffit à elle seule à nous faire oublier tous les préjugés accumulés et tous nos doutes (son jeu de jambes y joue pour beaucoup).
Une chanson de 20 minutes fut plus pédagogique que tout ce qu’on avait entrepris pendant ces 10 dernières journées.
S’enchaînent alors des chansons comme “Shhhh”, “Controversy” le tout accompagné d’improvisations alliant funk et rock d’une manière irréprochable. Ses tenues sont fidèles à la règle, il a toujours joué avec l’ambiguïté sexuelle que ce soit dans ses costumes ou ses textes (merci wikipedia). En plus il suffit qu’il ait froid pour que, se servant du piano comme un siège, il enfile ses plus belles bottes à moumoutes.

Nous assistons plus à une session jam qu’à un concert. Prince nous offre même des reprises comme “Come Together” ou “Don’t Stop ‘Til You Get Enough” certes peu originales dans le choix, mais tellement bien exécutées qu’on oublie tout de suite ce seul reproche.
Ce petit homme nous offre une musique et une sensation qui semble impossible à obtenir en 2011”, ce sont en tout cas les propos que j’ai tenu en direct par texto lorsqu’on me demandait mon avis sur ce concert. La meilleure illustration est, je pense, la session de Bass Jam où Prince enchaîne des solos de basse n’ayant rien à envier à Flea. En pleine sessions de questions/réponses avec Maceo Parker, ils auront réussi le défis de me refaire aimer cet instrument.

Il a fallut attendre la fin du concert pour avoir droit à ses classiques, les seuls que je pensais connaître, ainsi “Purple Rain” et “Let’s Go Crazy” ont réussi à nous surprendre même après 2h de concert. Enfin après 2h30 sans répit, le concert s’achève avec le mythique “Kiss”. (Une des rares que je pensais connaître, rappelez vous)

Bilan de cette aventure ?

Je pense que les adjectifs employés au cours de cet article suffisent a, je l’espère, vous convaincre de l’expérience à vivre qu’est un concert de Prince. Je pense que j’aurai toujours autant de mal à l’écouter en studio. Ses concerts sont uniques non pas grâce à certains artifices comme des lasers, mais plutôt grâce à ses musiciens et lui, bien sûr.
Le stade n’ayant réuni qu’un total de 44 000 personnes au lieu de 80 000 justifie peut-être mon choix d’article, cet artiste est dur à cerner et à apprécier, encore plus en 2011, en tout cas avant de l’avoir vu sur scène.

Je tiens particulièrement à remercier l’accueil très royale (poster des photo de la loge, des plats et du whisky serait indécent ! ) de la Caisse d’Epargne et leur programme musique “esprit musique”. Je vous invite d’ailleurs à essayer leur application SoundPlaces alliant géolocalisation et recherche musicale.

Vous pouvez aussi lire les « report » d’Emily de MySoulBlog, Wadjilicious de NowPlaying Mag et Joackim de Surl Mag également présents dans la loge, pour ne citer qu’eux!

La setlist du concert de Prince le 30 juin au Stade de France

About SamHecquet 12 Articles
Web & music addict. Essayant d'allier le développement web (professionnellement) et la musique (passionnellement). A suivre sur Twitter : @SamHecquet

3 Comments on Comment se préparer pour un concert de Prince quand on connait vaguement deux tubes ?

  1. Je pense que c’est pas mal un artiste générationnel a en lire les différents reports… Je me souviens que j’avais acheté une K7 audio « best off » à l’époque, ça date!! L’image de Prince aujourd’hui, c’est surtout un gars qui ne veut pas voir ses tounes sur le net et donc fait tout retirer partout, un gars qui a dû changer de nom temporairement pour une question de business, … Bref, l’image de lui ne laisse pas ressortir un gars super sympathique. Mais il en reste que c’est un guitariste talentueux et un gars de scène extraordinaire, à mon sens (même si je ne l’ai personnellement jamais vu sur scène, c’est la sensation que j’ai ressenti en vidéo).

    Qu’en penses-tu Eric_M je crois que t’es plus de ma génération, nous ne devons pas avoir une grande différence d’âge?

  2. Oui Caro, je pense qu’on est proche en âge mais je suis comme Sam était avant le concert, je suis un peu passé à côté de Prince
    Par contre, son côté barré (et sa taille :p ) me le rendent plutôt sympathique

Laisser un commentaire