Casino gagnant de la 5e édition du concours Diapason

Il y a des matins comme ça où l’on change d’heure dans la nuit et on ne sait pas le matin si notre réveil à changé l’heure tout seul ou non… Où l’on se réveille très tôt et qu’on remarque qu’on n’a pas mal décroché de la musique ces derniers jours, qu’on n’écrit plus beaucoup sur son blogue et qu’on manque des événements qu’on aurait pas du manquer comme le Diapason à Laval.

Si seulement j’avais des amis qui m’appelleraient et me disaient allez je vais là la semaine prochaine, tu viens?? Mais non, ça n’arrive jamais… Qu’est ce que j’ai manqué? J’avais entendu parler du festival Diapason alors je fais quelques recherches pour en savoir un peu plus et je vous le partage. Évidemment, vous pouvez trouver cette info sur le site officiel mais je vous propose un billet assez complet en une page ici-même!

Le Festival

Le Festival Musical Indépendant Diapason (FMID) est né en 2008, suite à l’absence d’événements musicaux qui à la fois portaient un intérêt aux artistes de la relève, ainsi qu’aux artistes professionnels, d’ici et d’ailleurs, comme ils disent. Le FMID a été mis sur pied afin de dynamiser la région de Laval sur la rive Nord de Montréal au Québec (CANADA). En proposant une diffusion de concerts de qualité, dans l’esprit de se différencier et d’apporter un souffle nouveau à la région lavalloise, le FMID souhaite susciter l’intérêt du grand public et contribuer à la découverte de nouveaux talents.

La 3e édition du FMID a été présentée du 4 au 7 novembre 2010 où a été célébré le 5e anniversaire du volet concours de musique émergente de la région de Laval – Laurentides – Lanaudière à l’intérieur des festivités de l’événement. Il a pour objectifs de favoriser davantage le concept des spectacles-vitrines, de mettre de l’avant des découvertes d’ici et d’ailleurs et de favoriser une promotion originale et interactive par le biais des plates-formes numériques.

Le concours

Le concours Diapason célèbre en 2010, ses 5 ans. Chaque année, le concours couronne une formation musicale des régions de Laval, Laurentides et Lanaudière. Le lauréat remporte alors des prix lui permettant d’établir les bases de sa carrière musicale.

Le processus de sélection du concours est simple. Des appels de dossiers ont été lancés l’été dernier dans les trois régions mentionnées ci-haut, auprès des artistes en début de carrière, âgés de 18 à 35 ans. Ensuite, tous les dossiers reçus se sont vus octroyer une audition réalisée devant un jury formé de professionnels de l’industrie musicale. Les cinq formations finalistes choisies cette année et qui ont performé devant public vendredi soir, en première partie de Fred Fortin, artiste bien établi sur la scène musicale québécoise sont:

  • Mathieu Bellemare: La musique de Mathieu Bellemare se situe à la croisée des chemins entre la chanson, le théâtre, le conte et la musique de film. Pour lui, chacune de ses pièces doit être un tableau cohérent, un petit univers comple, depuis la première note jusqu’au dernier mot. Compositeur de formation classique, il écrit ses pièces comme si son ensemble de cinq musiciens était un orchestre miniature.
  • Hi, Mother Machine: Hi, Mother Machine est l’épopée de 4 êtres qui décidèrent de créer leur propre amalgame de bruits et de vibrations. C’est alors que Vincent (guitare/voix), Simon (basse/synthétiseurs/voix), Nick (batterie) et Mark (claviers additionnels) se mirent à cuisiner. Après l’addition de sonorités électroniques et de textures industrielles à leurs riffs rock fruités, ils réalisèrent qu’il pourrait être intéressant de mettre cette recette au menu.
  • Pellep Pellep Pellep: Stéphanie Pélichet, connu sous le nom de Pellep Pellep Pellep, est un jeune chanteur électro-pop. En janvier dernier, ce gentil garçon a sorti son deuxième disque ayant pour titre Juicy Party & Drinks Fruités. Sa musique est dansante, ses textes sont teintés d’humour et sa grande complicité avec son collaborateur Liam est au rendez-vous quand il monte sur scène. Le disque a permis à Pellep Pellep Pellep de partager sa passion pour les années 90, son amour pour une dénommée Viviane et se réasliser un rêve, soit de faire une pochette entouré de cinq filles en bikini avec des chapeaux de fruits.
  • Casino: C’est avec cette idée en tête et un léger surplus d’ambition que Casino se forma en 2008. Introduits par des amis communs, Joey (voix/guitare) et Marc (guitare/voix) ont rapidement vu le potentiel de chacun et ont aussitôt commencé à partager leurs chansons. Peu de temps après, Michael (batterie), le frère cadet de Joey, se joint au duo de et Corey (guitare/basse), qui avait aidé à introduire les deux guitaristes, compléta la formation. Le résultat est donc Casino, un groupe qui tente de réunir les meilleurs éléments de plusieurs genres, en combinant mélodies accrocheuses et accessibles, rythmes précis autant qu’effrenés, un véritable mur de guitares et une forte dose d’énergie, le tout avec un son construit sur mesure pour les grandes surfaces.
  • Les 8 Babins: C’est dans les Laurentides qu’Hugo P. Ravary commence à écrire les textes et èa gratter les airs de guitare qui deviendront les premiers morceaux du futur groupe Les 8 Babins. Quelques mois plus tard, avec son frère Vincent, il commence à se produire sur scène en duo de tamtam-guitare sous le nom Les 8 Babins. Très vite se joint au groupe Benoit Aumont Lefrancois alias Ti-Ben qui ajoute tout le côté loufoque et déjanté à l’ensemble en s’imposant en devant de la scène comme accolyte d’Hugo, jouant des percussions comme un enragé, déguisé de la tête aux pieds. Par la suite, se rajoute àla fanfare Jay Sigouin à la guitare. C’est en 2010 que Les 8 Babins prennent leur forme finale avec Karyne Gingras au saxophone et Simon Éthier à la basse électrique, créant une musique accrocheuse, recherchée, orginale et profonde.

Le pire dans tout ça, c’est que je viens d’apprendre que j’aurais pu suivre l’événement du concours en direct de mon salon en vidéo live grâce à Chronik.ca. Malheureusement, il n’y a pas d’archive Ustream.

Lors de cette soirée, plusieurs juges issus de l’industrie ont déterminé le grand gagnant du concours Diapason : CASINO

Les vitrines

Les vitrines sont des soirées où des artistes de la relève présentent un concert de 30 minutes, en première partie de formations musicales professionnelles. Tout comme le concours, des appels de dossiers sont lancés pour ce volet. Tandis que le concours est consacré aux artistes de Laval, les Laurentides et Lanaudière, les vitrines elles sont ouvertes à tous les artistes résidant au Québec, encore une fois, âgés de 18 à 35 ans. Aucune audition n’est réalisée et c’est d’après un comité d’écoute, que les artistes en vitrines sont déterminés.

Des artistes en vitrine, choisis pour le festival, un est nommé Coup de coeur et réalise la première partie d’un artiste professionnel établi sur la scène musicale d’ici, en plus de remporter des prix additionnels. +

Les formations

Pendant les quatre jours du festival, deux formations-conférences sont présentées. Toutes deux sont axées sur des sujets préocupant l’artiste même et sont menées par des professionnels. L’an dernier, en 2009, le booking dans les festivals, ainsi que le choix des artistes par les diffuseurs avaient été discutés par les conférenciers. Cette année, la pertinence d’un gérant en 2010 et le dossier d’artiste présenté aux diffuseurs, seront les deux thématiques présentées:

Le 6 novembre: Formation: Un gérant en 2010? à 13h30 à la Maison des arts de Laval (10$ ou 2 places pour 15$) suivi de la Formation: Dossier d’artiste: Quoi inclure? à 15h toujours à la Maison des arts de Laval au même tarif (10$ ou 2 places pour 15$)

Les événements majeurs

Dans la volonté de toujours offrir de nouvelles avenues aux festivaliers, en 2010, le Festival a décidé d’ajouter un nouveau volet: Les événements majeurs. Il s’agit d’événements de grande ampleur qui permettront de réunir beaucoup de festivaliers à la fois. Cette année, le FMID a proposé un grand concert extérieur au Centropolis de Laval.

Le 4 novembre au Caffé Art Java 20h (3$) Courtney Wing + Braids [Manitoba – Mtl] + Technical Kidman [vitrine] ou Spectacle Gossé sur mesure avec Les Frères Goyette + Franck Feutré [vitrine coup de coeur Diapason 2010] 20h à la Maison des arts de Laval (10$)

Le 5 novembre au Divan Orange 22h (10$) Série Écho des Régions avec David Marin + Voilà! + La Greffe ou Dany Placard + Language-Arts [CB] + Philémon Chante [vitrine] à 20h au Caffè Art Java (3$) ou Bande à Part présente le 5e anniversaire du concours Diapason. Artiste invité: Fred Fortin à 20h à la Maison des arts de Laval (12$)

Le 6 novembre grand concert extérieur à 20h au Centropolis de Laval (10-15$) avec BEAST + DVAS [TO]

Le 7 novembre aura lieu la Soirée de cloture avec Plants & Animals + Final Flash dès 20h à la Maison des arts de Laval (20$)

Sincever
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.
http://www.sincever.com

Laisser un commentaire