Net-Émergence : En Janvier c’est Viva & The Diva

Il y a quelque temps, j’ai découvert le projet Net-Émergence, lancé par Valery que je suis sur Twitter de par ses posts sur la musique très intéressants, qui consiste à sélectionner chaque mois un groupe « découverte » sur une sélection d’artistes inscrits que l’on retrouve sur le blogue. Un jury composé de blogueurs et de mélomanes, dont je fais partie, sélectionne 3 artistes/groupes puis se consulte pour n’en faire ressortir qu’un que chacun pourra tenter de « faire émerger ». Pour ne pas manquer à mon devoir, je vous parle donc de la sélection de Janvier : Viva & The Diva.

Comment suis-je passée à côté d’un bon groupe ?

Je vous explique…

Viva and the Diva

Pour le mois de Janvier, il a été très difficile de départager les artistes. Dès le départ, on a été nombreux dans le jury à être séduit par Viva & The Diva. Le problème, c’est le MySpace du groupe. Ils utilisent en image de fond l’hébergeur d’images photobucket qui indique : « Account Inactive » répété autant de fois qu’il y a de place. Bref, on pourrait se poser la question si le groupe existe encore puisqu’il n’y a pas d’effort effectué sur leur visuel virtuel. Le groupe a t’il envie qu’on parle de lui ? Personnellement, avant de devoir faire la sélection, j’avais vu passer leur lien sur Twitter, en arrivant sur la page MySpace je n’avais même pas cliqué pour écouter leur musique ou aller plus loin à cause du visuel. Pourtant lorsque j’ai dû écouter pour Net-Émergence, je me suis dit que j’aurais pu passer à côté d’un très bon groupe avec un bon visuel autre que leur MySpace (clip et vidéos live en noir et blanc très réussis, …) Mais ils savent que leur page est ainsi et ne la change pas… Je trouve cela bien dommage!

Dans l’interview réalisé, on apprend que Viva & The diva est « la rencontre de l’électronique, du free, du Kraut, du rock, de la bretagne, de l’Afrique, de l’écosse, de la Norvège, du cinéma, de l’art contemporain, des Pink Floyd, de Can, de Missy Elliot et de Cage« . C’est ce mélange de genre je crois qui m’a tout de suite plu ! Bien que pas encore disponible, j’attends personnellement le premier album avec impatience car le matériel semble bien prêt. Mais aujourd’hui, en ce temps du numérique… Pourquoi les titres ne sont ils pas déjà dispos sur une plate-forme de téléchargement ? Est-ce un groupe qui donne de l’importance à l’aspect « Album » ? Peut être que quelqu’un me répondra !

Les deux autres artistes qui sont passés très prêts d’être sélectionnés sont Bombadil qui est une véritable découverte aussi pour moi et Mathieu Persan pour sa démarche originale sur le web.

L’artiste sélectionné au mois de décembre (je ne faisais pas encore partie du jury) pour Net Emergence était Kronem. Évidemment, on a pu voir passer un peu le nom de Kronem mais le projet Net-Émergence étant à ses débuts, l’artiste n’a pas encore vraiment eu de retour suite à sa sélection. Je souhaite évidemment que les choses évoluent mais ça ne se fera pas comme ça du jour au lendemain… C’est pour ça qu’on a besoin de vous (oui toi là qui est en train de lire ces quelques lignes!) : si vous avez aimé l’artiste que nous vous avons fait découvrir, parlez-en autour de vous! C’est à ça que ça sert de se serrer les coudes entre blogueurs, fans, mélomanes, … Sachez que Zik’n’Blog vous ouvre ses portes puisqu’il s’agit d’un blogue participatif/collectif franco-québécois!

PS: Si vous aimez découvrir des artistes, visitez notre rubrique Artistes Découverte, vous y trouverez forcément un groupe que vous ne connaissez pas et que vous aimerez!

Sincever
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.
http://www.sincever.com

7 thoughts on “Net-Émergence : En Janvier c’est Viva & The Diva

  1. C’est vrai que c’est le début. Mais pour Février je le sens bien.
    Bien de chez bien.

    Pour Viva & The Diva, à la lecture de leur interview, oui on peut se poser la question de savoir s’ils ont envie qu’on parle d’eux ou pas.
    Assez étrange.

    Mais leur démarche confirme que le côté album reste très ancré dans la tête des artistes aujourd’hui. Moi ça me va hein, j’adore le format album mais c’est vrai qu’ils pourraient déjà profiter d’une distribution plus large.

    PS: marrant ça, il y a eu tous les mois un artiste canadien.

  2. Merci Valoche! Il serait intéressant d’avoir sur Net-Émergence une « revue de presse blogueur » (un billet qui reflète ou renvoi vers tous les billets qui ont été rédigés à droite à gauche sur l’artiste du mois).

    Personnellement, j’ai toujours eu accès à la possibilité de recevoir des albums de part mes activités sur le web et je n’ai jamais mis mon adresse postale dispo sur le web (quand je l’ai fait au tout début, je recevais des tas de CD sans que je le demande). Il est inutile de recevoir un CD quand on aime pas la zik qu’il y a dessus! Aujourd’hui, la musique est dispo en numérique (streaming surtout) si vraiment on aime, ok pour avoir le CD. Mais je trouve qu’il est important d’offrir au moins un titre en mp3. Dans mon cas, il tourne dans mon iTunes et des fois, je deviens accroc et veux la suite c’est l’effet « single » (« simple » en québécois)!

    Du temps d’AutoProduction.net (d’ailleurs je devrais renvoyer les visiteurs de ce site vers le projet Net-Émergence mais je n’ose pas de peur d’avoir trop de groupe a écouter pour la sélection lol), j’achetais des CD sur ma défunte boutique VirtuaLabel (oh que je la regrête mais c’était tellement de trouble). C’était une démarche de soutien de l’artiste et aussi un moyen de ne pas perdre de la musique que j’aime vraiment. Il y a quelques mois, on m’a envoyé deux CD (on me la proposé si gentiment et j’ai écouté avant sur le web). Et bien les CD sont encore dans l’enveloppe scellée… Je veux filmer ma réaction d’ouverture pour la partager aux artistes!! Mais je tarde tellement… En voulant toujours bien faire, je repousse… pfff… Mais ça prouve que le CD ne m’attire plu… Mais je suis en train de raconter ma vie, là, on dirait ?

    Bon faut que je pense à proposer un groupe québécois quand y en a pas dans le mois pour Net-Émergence… Tu me le rappelleras hein 😉

  3. Les grands esprits… en lisant ton billet je me suis fait la remarque que ça manquait. Ca fait partie des changements qui arriveront ce week-end.

    Mon rapport au CD a totalement changé en un an.
    Avant j’en avais 1000 et je savais exactement ou était n’importe lequel.
    Aujourd’hui, pfff, c’est le bazar, les nouveautés s’empilent (alors qu’il y en a moins) et j’ai tendance à spotifier sans complexe.

    Alors que je pensais vraiment ne jamais changer de ce point de vue là.
    Je préfère bien sûr toujours le bel objet; mais uniquement quand il est vraiment beau pour le coup.

  4. Quand tu achètes le coffret de Tom Waits bon, tu sais déjà que ça va être beau. Il est beau sous son film plastique!
    Un album de Nick Cave c’est pareil; tu vois the lyre of Orpheus en tissu, c’est joli.
    Si c’est un CD crystal classique, hum, c’est déjà moins sûr.

Laisser un commentaire