Banshi Project

On ne dira jamais assez combien la musique est universelle. Le quatuor Banshi Project fort de ses originaires diverses, et de ses multiples expériences, reflète tout à fait cette universalité.

Ella Robeson, la chanteuse, est originaire de Madagascar. Patrick Guilfoyle, compositeur, guitariste et arrangeur, est né en Irlande. Lionel Beche, batteur et percussionniste est originaire d’Afrique, et Guillaume Dahan, bassiste, auteur, compositeur et interprète, est un parisien.

Leur rencontre date de 2005. De part leur histoire, chaque musicien apporte sa personnalité à la musique de Banshi Project.

banshi1Ella n’a pas que le prénom d’Ella Fitzgerald, elle a aussi une importante expérience du jazz puiqsqu’elle a participé à de nombreux festivals en France et a même sorti son premier 45 tours à l’âge de 6 ans. Patrick est influencé par le rock irlandais et londonien. Sa rencontre avec le guitariste Gary Moore irlandais lui aussi, le marquera d’ailleurs à jamais. Lionel a joué dans des groupes entre jazz et variété et il est passionné de musique brésilienne. Guillaume, qui a composé en autre pour Chimène Badi, a évolué dans des styles aussi divers que le jazz, la bossa, la salsa, le reggae et le pop rock.

On se laisse facilement aller dès la première écoute à cette univers ennivrant, mélange de rock, de jazz et d’électro.

Compositions variées, « Wheat n’cookies » est un titre électro ; « Nothing gold can stay » sonne plutôt comme un gospel et « Crusaders », toujours emmené par la splendide voix d’Ella, livre un refrain de toute beauté. « 80 ans » morceau très lent, qui absorbe à coup sur l’auditeur, est le seul titre en français.

« The demiurge’s laugh » est une bien belle démonstration du mélange des genres. A la fois original, moderne, ennivrante, la musique de Banshi Project est aussi très sensuelle.

 Titres : Wheat n’ cookies / Nothing gold can stay / The demiurge’s laugh / Crusaders / Leaving home / Mind play / Song of the banshee / 80 ans / Hocus pocus.

 http://www.myspace.com/banshiproject

Be the first to comment

Laisser un commentaire