Ben Popp nous livre ses Empreintes digitales

Fin janvier 2010, j’étais prêt pour ma première chronique CD de l’année. La chose semblait familière d’autant qu’il s’agissait du nouveau disque de Ben Popp, l’un des artistes les plus prolifiques de la toile. Pourtant cette fille mystérieuse sur la pochette, enveloppée de buée, semblait annoncer le mystère d’une nouveauté que je ne faisais que pressentir.

Le mystère s’est dissipé à la première écoute. Empreintes digitales débute sur un Angélique et diabolique d’une rare efficacité avec une batterie très présente, une basse bien dosée et des guitares transparentes. On n’était pas habitué à ce son et pour cause : Ben était devenu le spécialiste du « kitchenware », bidouillant lui-même ses chansons, seul ou à deux, dans sa cuisine.

Cette fois, Ben s’est entouré d’une belle équipe de musiciens regroupés en studio derrière l’arrangeur Christian Morfin. Du coup, les ingrédients habituels de la Popp musique révèlent toute leur saveur. La voix fine est mieux placée que jamais. Les mélodies, toujours légères et accrocheuses, s’aromatisent parfois de reggae (Ce chassé croisé) ou de country (l’harmonica d’Une bouteille à la mer et la slide du Rêve américain). Et même si elles nous laissent savourer quelques ballades, les titres rock de l’album sont à mon goût les plus réussis : pour preuve, l’excellent Sexe, drogue ou rock’n’roll, servi tout riffs dehors.

Quant aux textes, on retrouve l’appétit de Ben Popp pour les histoires à demi-mot et les calembours légers. Les femmes restent pour lui une grande source d’inspiration mais il s’affirme aussi plus nettement sur des thèmes comme l’après-guerre en Irak ou la capote et le pape (le très bon Sortir couvert). Ben se prendrait-il au sérieux ? Aucun risque, comme le confirme le dernier titre de l’album (Les chanteurs à textes) où il relativise avec humour le pouvoir de ces mots d’artiste. Le Ben Popp 2010 est manifestement un grand crû. A déguster sans attendre !

Ben Popp : le site officiel pour acheter ou télécharger l’album

About Eric_M 73 Articles
En amateur de musique, Eric Maïolino est auteur-compositeur-interprète, joue de la guitare, pratique le théâtre et assiste à des concerts! (toutes ses chroniques ici)

Be the first to comment

Laisser un commentaire