Retour sur le concert de Mylène Famer à Toulouse

Une grande fan, j’ai nommé Biagiatia, nous rapporte avec émotion ce qu’elle a vécu le 18 mai dernier au concert de Mylène Farmer à Toulouse.

…Arrivée à 9h15… Pas trop de soleil… On se retrouve en début de file… 18h45, les portes s’ouvrent, chacun pour soi, il faut courir et se jeter sur le devant de la fosse…

Nous ÉTIONS DEVANT et au CENTRE : Elle est pas belle la vie ???

19h… 19h30… 20h mouvement de foule, vite il faut se lever si on ne veut pas se faire piétiner… 20h30… il fait chaud… l’ambiance n’est pas encore au rendez vous… 21h… Mylèneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Mais elle n’est pas encore là !

21h15, le faisceau lumineux bleu s’allume, la musique change… Mouvement de foule….

21h20… l’ambiance est là, les hurlements se font entendre…

21h25… L’œil de Mylène apparait sur le panneau… Hurlements hystériques de la foule… des frissons commencent à parcourir l’échine… l’intro du panneau continue, son œil se perd, et un squelette apparait dans les flammes, quelques minutes de totale fureur intronisant la venue de Mylène…

Tout EXPLOSE, le panneau s’ouvre… elle est là… en haut des marches… Tenue « dépecée »… Paradis Inanimé est la première chanson… la foule est en transe… Nous y compris… elle enchaine sur l’Âme Stram Gram… elle est là à un mètre… cette chorégraphie… inimitable…

Elle entame « Je m’ennuie« … Changement de tenue, Petite robe rouge à paillette, veste jetée sur les épaules, cuissarde rouge… Appelle mon numéro, XXL, à quoi je sers, Pourvu qu’elles soient douces s’enchainent… c’est tonique, Mylène est au top de sa forme, elle danse, joue avec le public, chante…

À nouveau, changement de tenue… elle arrive dans une grande robe bleue fendue… Toujours aussi magnifique, elle se cale en voix sur Point de suture, Nous souviendrons nous, Rêver, Ainsi sois je… L’émotion est au rendez vous, Mylène Pleure, nous pleurons avec…. « j’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer, c’est chose faîte… », dixit Mylène le 18/05/09 à Toulouse…

Yvan Cassar fini sur un solo musical magnifique, ce mec à de l’or dans les mains !!!

Mylène revient, tenue atypique, mi court, mi long, blanc et noir, petite traine derrière… le public en veut encore et toujours plus… Libertine elle l’est, et le chante !, Sans contrefaçon, Je te rend ton amour… quel show !!!!

Elle disparait et réapparait tout de noir vêtue court…. Au milieu un énorme scarabée, elle donne le ton de Dégénération… c’est le délire général dans la fosse et en gradins, elle se love sur le scarabée, se relève, avance en bout de scène, elle est là, à 1m50, c’est la folie ici, il fait chaud, et d’un coup jeu de lumière, et Mylène lévite grâce à la plateforme amovible, elle nous domine tous, et chante sexy coma, sexy trauma, sexy coma, sexy trauma, coma t’es sexe, t’es styx, test statique, coma t’es sexe, t’es styx, extatique…

Les larmes ruissellent sur les joues des fans, elle se donne à fond, peut être pour s’excuser de Samedi soir, ou sa prestation à été quelque peu amoindrie suite à une clim trop forte la veille qui lui a donné un ptit coup de froid… impliquant également une coupure de la clim samedi soir… (ce qui explique les nombreux évanouissements…).

Chanson de toute une génération… Désenchantée est interprétée avec brio, dynamisme, et reprise par le public à de nombreuses reprises…

C’est dans l’air et ses monosyllabes suivent, et nous hurlons C’est Laid… quelle contraste avec elle qui est absoluty magnifique…

Mylène nous parle, et nous annonce qu’elle va nous quitter… et revient dans une très jolie tenue, tout de blanc vêtue pour finir par Si j’avais au moins

Elle se tourne vers son public, et commence à se retirer doucement de la scène, une trappe s’ouvre, Mylène disparait doucement dans les escaliers, sous les hurlements d’une foule partageant fascination, douleur, émotions diverses et contradictoires… Elle se retourne deux fois, et disparait happée par cette trappe qui l’enlève… Un rideau de feu s’est allumée… Les larmes coulent… c’est fini, les lumières se rallument, et nous nous regardons hébétés, habités… choqués… incapable de bouger, les jambes en cotons….

ou est elle ?

Non c’est fini… nous sommes trempées, le maquillage est sur les joues, il nous faut boire beaucoup… repartir de suite ? impossible… Émotionnellement fatiguées, nous sommes campées adossées aux barrières…

Sincever

Fondatrice de Zik’n’Blog et de musiQCnumeriQC à la fois discrète, passionnée et rassembleuse, cette baladeuse numérique adore découvrir de nouvelles musiques et applications. Par contre elle manque cruellement de temps et attend que la musique viennent à elle, alors n’hésite pas à lui envoyer un petit message!

Plus d’info sur elle via son Twitter et son blogue perso :

http://www.sincever.com

Laisser un commentaire