Coup de coeur AutoProd#4 pour Prigal (Patrick Rigal)

Prigal n’a pas de style bien précis ni d’étiquette préconçue et c’est bien comme ça. Il nous promène entre le rock, le reggae, le blues et la chanson sans oublier ses influences pour la musique celtique !

Site officiel de Prigal (Patrick Rigal)

Disques disponibles sur VirtuaLabel
(Coupon de réduction valable jusqu’au 31 mars 2005 : PRIGAL (10 % de remise, minimum de 9 euros de commande)

-/-/-/-/-/-/-/-/-/-

Prigal, le micro trottoir !

Nous avons promené notre micro sur les trottoirs de Paris !!! Nous avons fait écouter Prigal sur notre baladeur aux personnes que nous avons rencontrées. Nous vous livrons telles quelles leurs réflexions. Top magnéto !

Bonjour ! Comment tu t’appelles ?

– Rachid ! Pourquoi t’es d’la police ?

Non, non, c’est pour un site sur Internet, on voulait te faire écouter "Incontrôlable de Prigal"

– Wesh wesh, c’est d’la balle ton son là ! Sûr que Rachid, il est incontrôlable ! Sûr que ke je le kiffe grave ton ragga là ! Tu veux pas me donner ton baladeur ? S’il te plait !

Je m’approche d’une dame… bonjour, je peux vous faire écouter un artiste ?

– Oui, euh. c’est pour tf1, M6 ?

Non, non, c’est pour un site internet. Pour savoir ce que vous pensez de cet artiste. Vous vous appelez ?

– Ah bon, moi c’est Monique.

Bon Monique, vous allez écouter "Appelle-moi" de Prigal

– Vi. Hum, c’est chaud, le chanteur il est craquant tout plein. Vous avez pas son numéro de portable par contre ?

Monsieur, monsieur, s’il vous plait ! On fait écouter des chansons au public dans la rue et on enregistre les réactions ? On peut vous faire écouter "erotik" par Prigal ?

– Non, pas le temps, et puis j’aime pas la musique ! Y en a marre de toute cette télé réalité !

Euh, bon, on avait encore "Baccara" à faire écouter, peut-être la prochaine fois !

A vous les studios !

Micro Trottoir par Les Musiciens.biz

-/-/-/-/-/-/-/-/-/-

Prigal, le cd Eponyme

Composé de musiciens expérimentés ayant fait leurs armes chez des talents reconnus, le groupe de Patrick Rigal met son savoir faire au service d’un blues rock chanté d’une voix mâle.

La première impression qui me vient à l’écoute de ce cd cinq titres est le plaisir d’entendre cette voix grave et patinée sur un background musical au son tip top (Le cd a quand même été enregistré au studio Versailles Station, ceci peut expliquer cela). Fluidité, simplicité et efficacité du jeu en sont les autres atouts. Il semblerait aussi y avoir chez Prigal une certaine humilité.

N’attendons pas de lui qu’il invente le blues en 7/4 sur 10 mesures et demi. Ses chansons posent aussi subrepticement des balises mémoire dans votre cortex. Leur simplicité est peut-être fausse, elle est peut-être le vecteur de leur mémorisation. Quand on n’écoute plus Prigal, on l’a encore dans la tête, alors, entêtons-nous. Fonction repeat, en avant toute.

"Manipulation" ouvre le programme. D’entrée le swing s’impose, le titre progresse jusqu’à un solo de guitare jouissif. Sur Saxo, le tempo est aussi cool que sur le précédent, le chorus étant, comme vous l’auriez deviné, l’oeuvre d’un saxophoniste.

"L’empreinte" nous engage à casser tous les bacs à sable. Prigal porte un regard amer sur notre monde moderne. "Carte à puces" qui lui succède rock’n roule avec encore quelques beaux licks de guitare funky. L’instrumentation est comme sur tous les titres parfaite. (rythmiques, chorus et vocaux). "Appelle-moi" cloture le disque dans le même esprit et avec la même qualité.

Le disque de Prigal a belle allure, sexy à souhait, évitant la virtuosité tape à l’oeil. Amis du blues rock chanté in french, ce disque est pour vous.

Chronique par Benjamin Popp

-/-/-/-/-/-/-/-/-/-

Avez-vous remarqué ceci ?

Un artiste qu’on découvre à la radio, on le découvre d’abord par sa musique. Un artiste qu’on découvre sur le Net (je ne parle pas des webradios), on le découvre d’abord le plus souvent par le texte et/ou l’image. Du coup, il arrive qu’on soit surpris quand le son arrive enfin. C’est précisément ce qui m’est arrivé pour Prigal.

Je commençais à lire ici ou là des avis sur sa musique sans jamais pousser la curiosité assez loin pour aller jusqu’à faire chauffer mon Player. On parlait de blues, de voix à la Paul Personne ou Tony Joe White : belles références. Son premier album s’appelant "Rock’ n’ John", j’avais déjà une idée bien précise de ce que j’allais entendre.Eh bien, j’avais tout faux ! Quand j’ai cliqué sur Baccara, dernier titre disponible sur AutoProduction.net, voilà que je me trouve face à un reggae. Quant à Incontrôlable, un ragga ! On m’aurait donc menti ? Pas du tout. Une petite bio nous en dit plus sur le parcours de Prigal : parti du blues des bluesmen, Prigal a cherché une "voiX plus personnelle" et c’est notamment le reggae qui a élargi son champ d’action.

Une écoute plus longue permet alors de retrouver ses racines blues dans "Carte à Puces" ou "J’attends" notamment tandis que le mélange rock/reggae donne une saveur de Police à "Je suis fou de toi". Alors un conseil : vous qui chaque mois lisez nos chroniques, ne perdez pas de temps pour aller découvrir la musique de ceux dont on parle. Au petit jeu des comparaisons, Prigal en déroutera plus d’un et c’est tant mieux.

Chronique par Eric Maïolino

-/-/-/-/-/-/-/-/-/-

Concret et efficace, Prigal nous fait partager son univers.

Il nous promène entre le rock, le reggae, le blues et la chanson. Il n’a pas de style bien précis et d’étiquette préconçue mais doit probablement bien se complaire dans cette disparité et ça se sent.

La musique est propre, les textes faciles, musique de fond, musique d’ambiance, voilà un bon mélange pour un large public.

Il s’entoure de musiciens accomplis, au passé plus ou moins connu, et finalement le résultat en est cette simplicité.

Doit-on être toujours au top de la technique pour atteindre les hauteurs de la musique ou rester tel que l’on est en exprimant juste ce que l’on veut ?

Je pense que Prigal aura choisi de vivre sa musique et de la faire partager comme ça, juste comme ça !

Chronique par Lo

-/-/-/-/-/-/-/-/-/-

Interview : Prigal

Votre nouveau cd est signé Prigal plutôt que Patrick Rigal, est-ce pour souligner que Prigal est un groupe ?

Patrick n’étant pas disponible (en vadrouille !!), je vais tenter de répondre le mieux possible aux questions posées. Je suis Yann, un des batteurs du groupe. Doit-on parler de groupe ? le terme serait plutôt "collectif", voire famille ! Tous les musiciens travaillant avec Pat se connaissent bien (souvent depuis longtemps), mais viennent d’horizons différents, ex :

– Sophie Essomba (chant / choeurs) vient du groupe reggae africain NZELA (tournées avec Pierpoljak, Sinsemilia, Kana …) , idem pour Thierry Jacome (ex NZELA), batteur.

– Francis MOZE (basse), rencontré lors d’un concert en 1989 avec KM8 (le premier groupe de patrick) puis devenu ami. La fretless de francis donne un son bien particulier (ex : Shit/Shit) étant le plus expérimenté, il apporte la rigueur nécessaire. Il fut bassiste de Lavilliers, Higelin et surtout de Dan Ar Braz (ce qui l’a rapproché de Patrick qui adore la musique Celtique), dois-je ajouter qu’il est un des fondateurs de Magma et de Gong ? Francis a claqué la porte du showbiz il y a quelques années déjà et ne joue que s’il se fait plaisir.

– Claude Vasseur, est le co-auteur et le chanteur de "incontrôlable", membre d’un groupe appelé Shelawam : "ce soir les p’tits frères de Shelawam !" qui faisaient nos premières parties. A la fin des concerts tout le monde se retrouvait sur scène pour boeufer, ainsi est né l’idée "d’incontrôlable". Aujourd’hui Claude travaille avec Patrick sur un autre projet…

Voilà pour simplifier, il s’agit donc d’un groupe à géométrie variable composé de musiciens qui sont d’âges différents, d’horizons différents, qui se retrouvent pour faire (la) des fête(s), qui jouent ensemble par plaisir. Ceci dit lorsque l’on joue, on joue tous sur des morceaux que Pat à déjà structurés (paroles et musiques), il nous reste à trouver ensemble la meilleure tournure. Celà reste et restera "Patrick RIGAL" (pseudo "Prigal")

Ce n’est pas votre premier disque, n’est-ce pas ?

non :

– 1993 : Rock’n’john BAS 001 / Night & Day distribution : FNAC.comClassé dans les meilleurs albums de l’année 1995 (guide des meilleurs Cds. Marabout)

– 1995 : Pat the gang BAS 002 " ; Daydream(.org)

– 2000 : Lendemain de fête BAS 003 (épuisé)

– 2002 : Carte à puces BAS 004 / Adami distribution : Underprod.com

– 2003 : Prigal BAS 005 distribution : Hybridmusic.com

– 2004 : Prigal ( Erotik ? ) BAS 006 distribution : Hybridmusic.com -Le titre "Baccara" est présent sur deux compiles (une française et une canadienne)

Les quatre premiers titres sont dans une veine bluesy-rock et le dernier ("incontrôlable") ragga. Est-ce que ça va être une expérience unique ou est-ce la volonté de métisser votre musique ?

Influencé par le reggae, la musique celtique, le blues, Patrick à toujours métissé sa musique (déjà les choeurs souvent soul ou reggae). Le titre Baccara en 2000, reggae / breton diffusé par une cinquantaine de RLP (A et B) chanté en duo par Patrick et Sophie a (nous en sommes persuadés) lancé la mode. L’idée à été reprise par d’autres, avec de plus gros moyens, espèrons qu’il n’en sera pas de même avec… (c’est un des danger de l’autoproduction)

Question distribution, où le public peut-il trouver votre disque ?

Les deux derniers Cds sont également en vente sur VirtuaLabel.

Quelle est votre actualité ?

Les radios : les cinq titres du Cd sont diffusés sur une multitude de radios, parfois jusqu’à trois fois par jour (Erotik ; shit/shit ; incontrôlable), il faut donc assurer les interviews (souvent par téléphone), actuellement c’est la priorité. Nous sommes trois dans l’association pour s’occuper de la promo (envois ,suivi, promo presse et internet).

Projets :
– Patrick prépare l’album à venir (12 titre) "En voiX d’eXtinction"
– Concerts et si possible le clip en 2005 !

Interview par Benjamin Popp

Sincever
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.
http://www.sincever.com

Laisser un commentaire