Activité

  • Lo-fi (abr. de low-fidelity, « de basse fidélité ») est une expression apparue à la fin des années 80 aux Etats-Unis pour désigner certains groupes ou musiciens underground adoptant des méthodes d’enregistremen […]

  • Si j’ai bien compris le concept de l’application/site internet SessionsLive, les artistes passent une audition sur Hangout (ou équivalent) dans un premier temps dans le but d’être sélectionné par la suite si ça […]

  • Cette fois-ci, je vous propose une analyse du groupe de post-punk anglais IDLES. Vous pouvez aussi découvrir ou revoir notre vidéo sur le dernier album du groupe sortie l’année dernière disponible sur You […]

  • Je suis tombée sur ce groupe Facebook fort intéressant qui répertorie les disquaires du Québec. Je me suis donc dis que j’allais vous partager une liste de disquaires du Québec ici en les classant par ville (si […]

  • Connaissez-vous le disquaire day / Record Store Day? Ce sont les journées dans l’année où il peut être intéressant de se déplacer, je dirais même où il faut se rendre chez son disquaire indépendant pour dénicher […]

  • REPORTAGE – Pour ce premier reportage nous avons eu la chance de visiter le Fanzinarium, une bibliothèque de fanzines parisienne tenue par une équipe de passionné·e·s ! Vous aussi, vous lisez des fanzines ? Dite […]

    • Il semble qu’il n’y ait aucune notion mercantile au Fanzinarium et j’aime ça! Je serai sur Paris, je m’impliquerai avec eux, c’est certain…

      Sort-il vraiment encore beaucoup de Fanzines à l’ère du numérique? J’avoue qu’aujourd’hui, je veux posséder le moins d’objet possible alors l’idée d’emprunt de Fanzine, c’est génial!

      Je me souviens encore du Fanzine Québécois que j’adorais : Rien à Déclarer (on en trouve un exemplaire ici : https://issuu.com/samueletienne/stacks/531481ebce8b4af8b206a23bf6ab3814)

      J’ai découvert sur le web un fanzine récent qui m’intrigue et que j’emprunterais bien : Ventoline (https://ventoline.octavie.club/)

      Sinon, ça me renvoie aussi sur la belle histoire du jeune anglais de 10 ans Arlo Lippiatt qui a lancé l’année dernière son Fanzine “Pint-Sized Punk” (https://www.facebook.com/pintsizedpunkzine/) grâce à la COVID! Vraiment cool!

  • Vous en connaissez beaucoup vous des podcasts sur l’industrie musicale qui durent dans le temps? Parce que oui, il s’en crée beaucoup des podcasts sympas qui parlent de musique mais au bout de quelques temps, […]

  • Episode consacré à l’analyse de The Horrors, le groupe de rock anglais aux multiples facettes musicales. Très récemment le groupe vient de sortir son tout nouvel EP “Lout”, l’occasion pour nous de revenir s […]

    • J’ai écouté une liste de lecture sur YouTube de The Horrors et je n’ai pas eu le coup de foudre comme toi, Sacha mais c’est assez surprenant effectivement de voir la différence d’un album à l’autre… On va de surprise en surprise, à chaque sortie, on ne sait jamais trop à quoi s’attendre… C’est plutôt intéressant de voir les fans suivre un tel groupe…

      • Oui! Alors ce qu’il faut que je te précise c’est que the Horrors pour les aimer ou avoir un coup de foudre il faut les écouter plusieurs fois. Mais une fois que ca vient, c’est pour toute la vie!!

        • J’approuve tout à fait ce que tu me dis car, j’ai retenté l’expérience “liste de lecture” au hasard sur YouTube, qui m’a renvoyée, pour commencer, vers leurs vieux titres d’il y a 10 ans en revenant tranquillement vers les titres plus récents et là j’ai apprécié… C’est fou ce sentiment de la première fois qui m’a fait : “Mouais bof…” et maintenant “Ha ouais quand même, finalement…”

  • Aujourd’hui, beaucoup d’artistes sont inclassables dans les genres musicaux habituels. Les 100 dernières années ont vu apparaître l’émergence d’un très grand nombre de genres et de sous-genres musicaux. D’ailleu […]

    • Sincever a répondu il y a 6 mois

      Vidéo et sujet très intéressants en effet! Des genres en veux-tu, en voilà à profusion sur ce site : https://everynoise.com

      Malheureusement, depuis que j’écoute la musique via Spotify, j’ai moi aussi pas mal délaissé les albums pour les listes de lecture. Je n’ai plus besoin de l’objet matériel alors je n’achète plus rien d’un artiste. C’est triste en effet d’un point de vu soutien/revenu pour l’artiste mais c’est la nouvelle donne…

      D’ailleurs, genre/pas genre, ça me fait penser à l’artiste Grimes qui avait lancé une pétition fin 2019 sur Twitter (https://twitter.com/Grimezsz/status/1204513580265029632) pour faire reconnaitre le style expérimental Ethereal comme un genre musical à part entière vu qu’elle n’arrivait pas à faire figurer sa musique sur des playlists ou en radios. Spotify avait finalement accéder à sa demande et la playlist Ethereal a fini par voir le jour!

      Parlant playlist, j’ai créé une petite playlist éducatif YouTube sur les genres :

      • Très cool cette petite playlist et notamment cet épisode sur la différence entre style et genre. Elle montre vraiment bien la fine frontière qu’il peu y avoir entre les deux et le tout très rapidement!

    • Fredel a répondu il y a 6 mois

      Très intéressant, je suis d’accord avec vous. D’autant plus que je vois comment mon ado consomme la musique, et ce n’est pas par genre. Jamais elle n’écoute un cd entier. Non, elle panache (et avec panache). Les genres, c’est fini. D’ailleurs pour mon cas personnel, je ne saurai dire en tant que compositeur dans quel genre je me situe, et ce n’est pas SPOTIFY qui m’y aidera puisque le morceau le plus écouté de ce que j’ai mis à disposition sur les plateformes l’a été via une playlist de “musiques pour s’endormir” (mort de rire…).

  • Le profil de Sacha Lebas & Kelly Le Guen a été mis à jour il y a 6 mois et 2 semaines

  • C’est assez étonnant de remarquer qu’UnitedMasters fait partie des distributeurs digitaux dont on n’entend pas beaucoup parler en dehors des États Unis, si je ne m’abuse… En Europe par exemple, on semble plus i […]

    • Fredel a répondu il y a 6 mois

      Je pense que c’est une sorte de PACK tout compris, car par exemple on retrouve exactement les mêmes “partenaires” chez IMusician et d’autres. Pour moi pas de surprise là-dessus, tout le monde fait la même chose mais avec des accroches différentes.

      • Sincever a répondu il y a 6 mois

        Tout à fait… Mais certains font aussi des erreurs… As-tu entendu parler en début d’année de l’histoire des 750 000 titres retirés par Spotify d’artistes indépendants intégrés par DistroKid? Spotify avait jugé que les écoutes n’étaient faites par des personnes et donc considérées comme fausses… J’imagine qu’ils ont mis en place des systèmes robotisés un peu comme tu parlais dans ton excellent article du Candide au pays des distributeurs digitaux : https://www.ziknblog.com/2020/07/02/candide-au-pays-des-distributeurs-digitaux/

  • La musique peut aider à la concentration (et aussi avoir l’effet inverse) ainsi qu’à l’apprentissage, peut influer sur nos prises de décision, provoque des émotions et peut même soigner!

    La musique est la lang […]

    • Sincever a répondu il y a 6 mois

      J’ai été assez surprise de la réaction de cet article dans les réseaux sociaux à savoir le nombre de personnes qui achètent encore aujourd’hui des CD à l’air numérique… Ce n’est plus mon cas…

  • Suite à l’annonce de la fermeture cet été du plus important distributeur indépendant de musique au Canada, tel que présenté sur Facebook, Distribution Select, qui appartient à Quebecor, on peut comprendre qu’il […]

  • Sacha Lebas & Kelly Le Guen a modifié l’image de son profil il y a 7 mois

  • En début d’année, Pascal Obispo lançait le bal en présentant son “Obispo All Access” offrant l’intégralité de sa musique d’hier, d’aujourd’hui et de demain ; plateforme spécialement conçue pour ses fans par abonn […]

  • Alors que la France a fêté son nouvel an avec David Guetta live au Louvre de Paris (la vidéo frôle les 5.9 millions de vues à ce jour), Montréal a fêté son Igloofest live avec CRi à la Ronde de Montréal […]

  • Elle a bien raison avec sa chanson de Noël… “Les fêtes c’t’année sont bien fuckées”… La multi-instrumentiste auteure-compositrice-interprète Franco-Ontarienne-Laurentienne Reney Ray nous raconte sa vers […]

  • Cet article est-il destiné à ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans les contrées encore floues que sont les hermétiques grosses machines infernales du Streaming ? Peut-être ne laissera-t-il pas indi […]

    • Une clé USB est une bonne idée pour ceux qui ont besoin de quelque chose de physique. De plus, ils pourront en trouver une autre utilité une fois les fichiers récupérés… C’est une solution avec un bien matériel et je pense qu’à l’heure du numérique, il est aussi nécessaire de trouver des solutions autre que physique.

      Une chose qui est à considérer, c’est de penser à s’adapter aux différents âges de son public car chacun à sa méthode d’encourager les artistes.

      • Un bon vieux tourne disque qui marche au solaire et des vinyles résisteront à une crise où Internet sera coupé… Je me dis parfois que le numérique est si volatile….

    • Je suis d’accord avec toi, il s’agit plus d’archivage, un outil et non une finalité. Quant à la pérennité… je préfère ne pas y penser.

    • au départ produire avec l’espoir d’être écouté, puis on comprend que faire de la musique est un besoin viscéral. Pour ma part je suis plus producteur que musicien, je suis un bricoleur et je ponds des Waves. Peux pas m’en empêcher, j’en ai pris mon parti.

    • si tu as un réseau sur Facebook ou ailleurs, le net est un outil pour rendre tes musiques plus accessibles, les plateformes sont pratiques même si elles sont pas une fin en soi… Mais un bel objet comme tu le décris, ça a l’air accrocheur, dis-nous en plus !

    • Cela dépend quel est ta motivation : si c’est pour faire carrière, effectivement on ne peut pas se contenter de “stocker” du son sur les plateformes. Mais on ne peut pas toujours faire du Live, ça demande du matos et on peut produire de la musique de qualité grâce à des logiciels multipistes à la maison sans pour autant exporter ça en Live. Certains artistes ne se sont jamais produits en public. Je n’ai pas de recette miracle, malheureusement, c’est un peu comme un écrivain auto-édité : le nerf de la guerre c’est la publicité qu’on va faire autour du bouquin. Tout ça ça coute de l’argent. L’argent appelle l’argent. Se faire remarquer… passer en radio, avoir un coup de chance…. finalement toujours les mêmes problématiques que dans les années 60, sauf qu’à présent il est beaucoup plus simple d’enregistrer des titres.

  • Le Barde Atomique est un établissement situé à Ecquevilly, dans le 78 en France, qui propose une salle de concerts et des studios de répétitions. Fondé par un passionné il y a quelques années en partant de zéro […]

  • En afficher davantage