Alexandre Désilets – La Garde


Le dernier album du talentueux Alexandre Désilets est déjà sorti depuis quelques mois déjà, en octobre 2010. J’ai reçu La Garde en cadeau de Noël de la part de ma fiancée. Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour en parler? Principalement parce que c’est un album que l’on écoute longtemps, que l’on décortique petit à petit, qu’on délaisse pour mieux retrouver. Un album qui nous fait prendre le temps d’apprécier les subtilités.

Certes, ce n’est pas le plus grand des albums, près de Dumas, Monogrenade et s’inspirant de Radiohead comme les Karkwaiens de ce monde. Peut-être, mais Alexandre Désilets se démarque, selon moi. Sa poésie a évolué et a gagné en maturité depuis son précédent album Escalader l’ivresse. On joue sur les touches électro, dans le minimaliste, dans le bruitage. Les sons nous parviennent de toute part, nous assaillent calmement et suivent la voix de Désilets, douce et mélodieuse.

Réalisé de main de maitre, La Garde est un album complet. Du rock progressif, planant et joué méticuleusement avec douceur. À réécouter encore.

Même le vidéoclip est poétique

Alexandre Desilets sur MySpace

Source

Ce billet est un texte original du blogue d’Alex Turcotte

Alex T.

Jeune étudiant qui à étudié en création littéraire, en enseignement, en histoire et en communication. Aussi auteur, blogueur et critique de musique et un peu de littérature.

http://www.alexturcotte.com

Laisser un commentaire