H’Sao au festival Nuits d’Afrique

Tout comme de nombreuses choses, la découverte musicale a aussi évoluée à l’ère numérique. Il est à présent possible de découvrir une multitude d’artistes grâce à cette gigantesque bibliothèque que nous offre internet. Mais ce qui fait que l’on s’attarde plus sur un artiste qu’un autre, c’est souvent la manière et le moment où il se présente à nous. Nous entendons tellement de musique pendant nos multiples activités toujours plus nombreuses que l’on doit exécuter toujours plus vite que l’on ne prend plus le temps de s’arrêter sur un artiste que l’on aimerait écouter plus souvent. Non… C’est malheureux… Le streaming se propose à nous avec d’excellentes recommandations ce qui fait en sorte que l’on ne trouve plus le besoin d’acheter la musique.

C’est comme H’Sao (Hirondelle des ancêtres Tchadiens, les Sao), cet excellent groupe de 4 artistes originaires du Tchad que j’ai découvert au Festival Nuits d’Afrique de Montréal. Contrairement à avant, je n’aurais certainement pas cliqué sur leur musique pour les écouter tout simplement par manque de temps! C’est certain que nos priorités changent avec l’âge mais aussi avec l’évolution technologique qui transforme notre mode d’écoute. Ils se seraient peut être présentés dans la recommandation que Rdio m’offre au boulot mais une écoute m’aura été offerte, j’aurais apprécié sur une écoute passive et ça se serait arrêté là. Pourtant, je les ai découvert sur scène et j’ai passé une excellente soirée de découverte où j’ai ancré des images et des moments privilégiés avec ce groupe.

Le groupe installé au Québec depuis 14 ans a partagé avec nous son mélange unique de musique aux influences traditionnelles africaines mêlées à des jeux de bouche, des sonorités et harmonies ramenées aux goûts du jour et des paroles tantôt en français, tantôt dans un dialecte local africain (le kabalaye? pour ne citer que lui). Leurs impressionnants chants a capella démontrent une cohésion parfaite entre ces 4 gars. Seulement deux instruments (guitare et calebasse) ont suffit pour accompagner leurs magnifiques voix et nous emmener dans cet autre monde de la musique qu’ils proposent.

Je ne mettrais pas de côté non plus les textes du groupe quelque peu engagés. La chanson OGM, m’a particulièrement interpellée dans ces paroles : OGM, Oh j’aime pas! C’est inévitablement un groupe qui a sa place sur scène et dans le paysage Montréalais. Les interactions avec le public parmi lequel je me trouvais était efficace et tous étaient de la partie. La danse devant la scène était au rendez-vous et même sur scène, une excellente danseuse s’est invitée!

Saar, le quatrième album aux mélodies très accrocheuses de H’Sao vient de sortir le 10 juillet dernier. Je ne vous en dis pas plus car il est temps pour tous de découvrir ces 11 pièces musicales (en streaming surement) pour peut être vous décider de l’acheter en numérique ou en CD… Je vous mets deux vidéos pour vous faire une idée : la première très récemment enregistrée et la seconde datant de leur précédent album mais qui me rappelle l’atmosphère de la soirée. Bonne écoute!

Sincever
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.
http://www.sincever.com

Laisser un commentaire