Un lieu en France où ça déchire : l’Astrolabe

L’ASTROLABE

DECOUVERTE D’UN LIEU CULTUREL EN FRANCE DANS LE LOIRET À ORLEANS
(120 KM DE PARIS)

 

Présentation de l’Astrolabe

Ce lieu est une SMAC (Scène de Musiques Actuelles, c’est-à-dire : chanson, jazz, musiques amplifiées et musiques traditionnelles qui sont des styles musicaux plutôt des XXème et XXIème siècles).

L’Astrolabe est géré par l’association l’Antirouille, en délégation de service public pour la ville d’Orléans.

Cette scène se compose de deux salles : l’Astroclub, d’une jauge de 180 personnes et l’Astrolabe pouvant contenir jusqu’à 550 spectateurs.

Trois actions bien définies :

– Diffusion d’artistes par les concerts.

– Centre de création avec l’accueil des artistes lors des phases créatives de production des musiques actuelles (résidences de création, filage scénique, préparation de tournées). Les résidences aboutissent à une restitution publique lors de concerts. Ce lieu a le rôle également d’ accompagnateur de groupes régionaux en les programmant en première partie de concert.

– L’action culturelle : vise à renouveler les publics et à mettre les musiques actuelles à la portée de tous ( de nombreux partenariats sont mis en place pour mener à bien ce projet).

Possibilités :

L’abonnement à l’Astrolabe permet de bénéficier de tarifs réduits dans plusieurs salles en France :

-Saint Jean de la Ruelle ( salle de spectacle)

-Blois ( Chato’ DO)

-Poitiers ( Le Confort Moderne)

-Joué-les-Tours (Le Temps Machine)

-Bourges ( Le Nadir)…

Fonctionnement :

Il y a 12 salariés à l’Astrolabe et 70 bénévoles.

Les bénévoles sont répartis aux différents postes nécessaires :

la distribution de flyers pour la communication, le catering pour nourrir les artistes, les vestiaires, le bureau des adhésions à l’association Antirouille, le service au bar et d’autres mises en place lors d’événements organisés à l’extérieur comme lors du festival HEY GAMINS qui aura lieu bientôt les 13 et 14 juin 2015 à Chécy.

https://www.facebook.com/events/1613334542286559/

 

Philosophie :

L’équipe de bénévoles est motivée et gérée par Else Guibert qui veille à ce que la gestion des fournitures et des déplacements se fasse le plus écologiquement possible.

Ainsi, la bière artisanale est fabriquée par un petit producteur régional, les bouteilles en verre sont consignées, les verres en plastiques sont recyclés, le covoiturage entre bénévoles est régulier…

 

Voici quelques moments vécus à l’Astro

Je vais faire ma petite préz à rebours, je commence donc par le plus récent :

 

Jeudi 28 mai : soirée hip-hop rap français avec LOMEPAL et RUFF (guest DEEN BURBIGO)

Alors pour Ruff non…je ne dirai rien (REF à Black M) ahah…Sans rire, je ne dirai rien car j’entendais juste (d’où j’étais retenue séquestrée, bon, je ne m’étendrai pas sur cette info, j’en ai déjà bien trop dit) le débit et ne distinguais pas le contenu…Pour Lomepal, c’est une autre histoire, je ne connaissais absolument ni d’Eve ni d’Adam ( oh la belle expression de vieux!!Mais on respecte et on s’affirme, non mais !!) et je dois avouer que j’ai craqué avec son Cavalier qui rappait en connexion c’était très chouette…Alors ze suis une filleuhhhhhhhhh, ouais donc voilou : les paroles des morceaux qui tapaient dur dans le beat faisaient un peu penser à l’esprit samourai de l’école du micro d’argent mais version gangsta’ et je reconnais que ça me blase les histoires de dope, de came, de flingues bang bang quand DERRIERE ça fait vraiment propos 512 de la formule N1…C’est à dire que ça aurait été lui où un autre, je ne ressentais pas d’identité littéraire dans l’écriture ALORS que les morceaux plus intimistes : OUAHHHHHHHHHH, « en retard, j’ai toujours été en retard, en retard » oh la vache qu’elle était belle celle-là qu’elle sentait la sueur et le vécu! C’est que ça fleure bon la prose à papa. Il a géré le mec et il a emmené tout le monde avec lui…Bon il y en a eu plein de superbes mais je n’ai pas bien retenu les textes… Bref, belle soirée.

 

Mardi 27 mai : soirée métal avec Gojira (première partie Boris Viande – grind)

https://www.youtube.com/watch?v=QqB4YPcacdo

Alors, ne connaissant pas grand-chose au métal, je n’avais rien de précis comme attente dans ma tête lorsque débuta ce concert…Ma fascination réside cependant dans l’état d’esprit du public de Gojira ou, globalement, dans celui des Métalleux. Des êtres respectueux, doux, drôles et très polis…Voilou

Pour la musique, la connexion avec le public s’est faite très vite, la demande du groupe de ne pas slamer (les gens du public montent sur scène et se jettent dans le public) semble ne pas avoir gâché le plaisir de chacun.

« Associé au death metal, au metal progressif voire au groove metal, Gojira se distingue dans la scène metal par la sensibilité écologiste de leurs chansons. En outre, tous leurs textes sont écrits en anglais. Ayant connu le succès parmi les amateurs en France dès la sortie de leur premier album en 2001, le groupe connaît très rapidement la célébrité aux États-Unis, puis dans le monde entier, ce qui les conduit dans les plus grands festivals, tels que le Wacken Open Air et le Hellfest et à jouer avec des grands groupes comme Metallica, Children of Bodom ou encore Lamb of God. Gojira est par ailleurs le premier groupe de metal français à avoir réalisé une tournée en Amérique et en Europe sur son seul nom. » (texte tiré de Wikipédia)

J’ai passé un très bon moment, cette ampleur alternée avec une cadence de fous permet de vivre une intensité incroyable à la fois dans nos oreilles et dans nos corps. La musique de Gojira ne se prête pas trop au pogo, car elle est vraiment très mélodique. En revanche la cohésion du public dans l’accompagnement était magnifique. Entre la bière, la sueur et la soif d’histoires, Gojira est un fameux raconteur.

 

Samedi 16 mai : soirée nationale en France dans les musées : concept qui permet de visiter tous les musées de France en pleine nuit ( ça peut débuter vers 14H et ça se termine vers 0H00) gratuitement !!

http://lastrolabe.net/la-nuit-des-musees-aux-turbulences-frac-centre/

En général, les musées ne sont pas « simplement » ouverts. Ils organisent des mini événements par le biais d’ateliers pour les enfants, les ados, les grands itou !! Par exemple au musée des Beaux-Arts d’Orléans, les promeneurs explorateurs avaient la joie d’écouter un duo musical itinérant…

L’Astrolabe avait donc mis en place un partenariat avec le FRAC ( Fond Régional d’Art Contemporain) pour l’occasion un dispositif déjà utilisé pour les Silent party dont je parlerai plus loin.

C’est-à-dire que l’on arrive au musée, on prend un casque sur lequel deux canaux permettent de changer d’ambiance sonore. Le premier canal était un paysage sonore ( musique concrète contemporaine) et le second canal, lui, permettait d’écouter un mix électro jazz fait en live par un DJ. La déambulation prend alors des airs de Rêverie, celle du promeneur solitaire…qui peut être connecté avec les autres s’il le souhaite ou rester dans sa bulle également.

C’est un concept qui permet d’observer les œuvres architecturales autrement, c’était beau, juste beau…

Je me suis mise à danser avec mes enfants en déambulant sous les œuvres parfois gigantesques du FRAC et tout prenait alors une dimension différente et presque fantastique au sens littéraire du terme. C’est-à-dire que je me sentais évoluer dans une autre réalité…Tout en étant connectée avec mes petiots qui jouaient à deviner par la danse sur quel canal étaient les uns et les autres…

 

Samedi 11 avril : la before de la PIX MIX en SILENT Party au FRAC. Soirée électro. Avec Konik et DUAAL.

Bon, alors première fois pour moi : la silent party où tu vas dans un lieu culturel un peu hype et exclusif d’architecture pour te mettre un casque sur tes petites oreilles, t’as deux boutons pour zapper d’un DJ à l’autre et eux ils mixent comme des dingues pendant 3h…C’était gratuit, il y avait des enfants et des grands…Les connivences de regard étaient géniales car chacun regarde l’autre pour deviner ce que l’autre est en train d’écouter…Et puis les DJ ont fait les « gamins » à se couper le son ou à proposer des challenges à ceux qui les écoutaient au moment M…Les délires des artistes et le bon son qu’ils nous balançaient sont devenus un sacré délire collectif : que l’on kiffe la musique assis, debout, en dansant, en sautant, en tournant…Bref superbe expérience…Konik a couru avec nous jusqu’au fond du Frac (les grosses cheminées grises lumineuses boulevard Rocheplatte à Orléans) Artiste qui veut communier avec les gens et supprimer les barrières des costumes de spectateur ou de metteur d’ambiance…De l’amour, de l’amour et encore de l’amour…..

 

Vendredi 10 avril : soirée noise rock avec 2 boules vanille, Pneu et Moodie Black.

C’est sur dernier que je souhaite écrire.

https://www.youtube.com/watch?v=KOjmfOgOf6k

Grosse claque, découverte incroyable et discussion d’une grande richesse en after avec le groupe.

MOODIE BLACK 3 mecs grands et balaises à la batterie, au chant et à la basse + sample pour répéter des boucles de chacun…Un croisement chelou entre Portishead et System of a down avec une pesanteur latente qui nous ramène à notre vie intra-utero de manière douce et brutale à la fois.

« Fier représentant d’un style sans concessions, surfant sur une énergie sombre, bruitiste, MOODIE BLACK baigne dans un univers expérimental chargé d’électricité statique. Leur noise lente, noire, associée à un flow vif, crée un style à part. Mélangeant breakbeat, drum’n’bass, trip hop et indus pour forger leurs rythmiques sombres et lourdes, leur genre, qualifié de post-rap, donne l’accent aux beats tranchants, viscéraux » ( commentaire réalisé par AstroTV)

…Avec des vidéos psychédéliques pouvant rappeler Trainspotting , Chronologies du XXème siècle et GTA (le jeu vidéo) et tout ça baignant dans un jus animiste où le LOUP symbolise le rapport à notre animalité qui est notre spiritualité (selon eux après discussion avec le chanteur et le bassiste qui sont trop choubidoux, j’vous jure!!!)

Jeudi 9 avril : soirée électro avec Acid Arab, NNBS en DJ set et Rich Aucoin.

https://www.youtube.com/watch?v=R8JJMgdPrX4

Je n’écrirai que sur le dernier.

RICH AUCOIN, artiste incroyable qui a mis la fraternité dans les mains et le coeur de tous. UNE INTERACTION hallucinante sur des mélodies à la fois reminiscentes , mélancoliques et dynamitantes! !!!!! Ce fut merveilleux dans le sens où je me sentais sur la planète des Barbapapas. Une ambiance de folie collective avec des videos sur lesquelles nous hurlions les paroles sans connaître les chansons sous une bâche colorée où chacun devait sauter pour faire les vagues psychédéliques au dessus de nos têtes. Des chansons plus joyeuses et péchues les unes que les autres et l’énergie phénoménale de Rich Aucoin.

Voilà, si vous connaissez ces artistes, ou pas et que vous souhaitez réagir n’hésitez pas à mettre des commentaires.

Pour connaître la programmation de ce lieu de concerts pour la fin de saison voici le site officiel.

http://lastrolabe.net/

Anna REUX
Anna REUX
Etudes en cinéma audio-visuel de 1997 à 2003. Professeur des écoles depuis 2005. Passionnée par mon métier, donc passionnée par le genre humain et sa capacité créatrice. Passionnée d'art en général...J'aime tout sauf ce que je n'aime pas, haha! Citation de KRISHNAMURTI : "La plupart des enfants sont curieux de nature ; ils veulent savoir ; mais leurs questions pressantes sont étouffées par nos assertions pompeuses, notre impatiente supériorité, notre façon négligente de faire taire leur curiosité. Nous n'encourageons pas leur désir de nous interroger, souvent nous redoutons leurs questions ; nous n'alimentons pas leur inquiétude, car nous avons nous-mêmes cessé d'explorer. "

Laisser un commentaire