Deauville fête ses 150 ans avec 365 événements!

Pour Deauville, cette commune à deux heures de Paris en France que l’on retrouve dans le département du Calvados et dans la région Basse-Normandie, la culture, l’art et les rencontres sont importants! À l’occasion de son 150ème anniversaire, la ville offre depuis le début de l’année un événement par jour (365 jours : 365 événements) afin d’émerveiller habitants et touristes avec ses animations bien pensées coproduites par les Deauvillais. Théâtre, mode, cinéma, opéra, musique, … cette semaine : musique électro pop… C’est probablement le moment de venir découvrir cette ville pour ceux qui ne la connaissent pas encore!

Je vous propose par exemple un peu d’électro pop ce samedi 26 juin 2010 à 21h30 au Bar Le Dundee’s avec Edward pour les intimes que vous pourrez découvrir gratuitement!

En attendant l’album prévu pour octobre prochain, fortement influencé par Serge Gainsbourg ou encore les Michel Polnareff et Berger pour ses textes présentant un humour décalé, on nous suggère le titre « Carla » disponible sur MySpace (faites vous votre idée) et sur itunes (soutenez l’Artiste si vous aimez).

Et, pour ne citer que cet autre événement parce que je ne me vois pas tous vous les donner dans ce billet, le mercredi 30 Juin à 17h30 retrouvez au Centre International de Deauville, sur le thème : « La culture et le tourisme, leviers d’attractivité d’un territoire », une conférence par le futurologue Jacques Attali. Mais attention, inscrivez-vous pour ce rendez-vous car les places sont limitées.

Pour découvrir les autres activités, visitez le site officiel des 150 ans de Deauville, la page Facebook, et si vous avez du mal à naviguer sur le site officiel, je vous propose ce lien qui vous envoie vers l’agenda pour voir ce que la ville vous offre tout au long de l’année.

Article sponsorisé

About Sincever 246 Articles
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.

Be the first to comment

Laisser un commentaire