Le Groupe Archambault quitterait l’ADISQ ?

J’ai voulu rédigé ce billet hier mais j’ai malheureusement perdu tout ce dont j’avais écrit alors je me remets à la tâche ce matin. Le bruit courrait sur Twitter comme quoi « le Groupe Archambault se retire de l’ADISQ par voie de communiqué envoyé à 89 membres de l’industrie. L’approche trop syndicale est évoquée…« . J’ai eu la chance de pouvoir lire ce matin le communiqué et en effet, le Groupe Archambault n’est plus en accord depuis déjà quelques temps maintenant avec la direction que prend l’ADISQ. Cette prise de décision risque d’avoir une répercution importante dans l’industrie musicale québécoise car d’autres du milieu pourraient suivre le pas ! L’ADISQ va t’elle se remettre en question ?

Le Groupe Archambault montre un intérêt important pour la relève depuis de nombreuses années et plus récemment notamment via son Grand Prix de la Relève Musicale. Denis Pascal, VP Groupe Archambault Vente au détail, le dit d’ailleurs dans une entrevue réalisée par CôtéBlogue :

On sent qu’on fait un peu partie du succès de bon nombres d’artistes québécois et encourager la relève fait partie pour nous du travail qui est une nécessité. C’est un impératif pour nous de donner du support à la relève car on sait qu’aujourd’hui c’est très difficile de percer dans le milieu de la musique.

Le site officiel du Grand Prix de la Relève Musicale (ou plutôt la page officielle devrais-je dire) n’est pas encore à jour puis qu’on y voit au moment où j’écris ce billet les informations de la 3e édition dont le grand gagnant était, souvenez-vous, Tricot Machine. Cette année, les huit finalistes de l’édition 2009 annoncés par la porte parole France d’Amour sont : « Eric Bélanger auteur de Bananaspleen, BETA avec Les lucioles, Coeur de pirate et son album éponyme, Alexandre Désilets et Escalader l’ivresse, Junë et son opus Mon espace, la formation KORIASS avec Les racines dans le béton, David Marin et A côté d’la track, et la chanteuse Naila et Compteuse d’étoiles ».

Rappelons que c’est le jury, composé de journalistes culturels et de membres de l’industrie du disque, qui a choisi les 8 finalistes qui seront à l’avant-plan dans ses quinze magasins du Québec et qui, nommera le gagnant : l’artiste de la relève québécoise étant à son premier album, toute langue et catégorie confondues qui touchera une bourse de 10 000$. Personnellement, tout comme la musique choisie pour l’intro de l’entrevue, le succès de Coeur de pirate risque pas mal de faire pencher la balance en sa faveur…

Dans un autre registre, le Groupe Archambault lance un concours entre le 13 mai et le 10 juin 2009 sur sa page Facebook. Les nouveaux fans/partisan(e)s inscrits durant cette période auront peut être la chance d’être tirés aux hasard afin de gagner une des 40 cartes-cadeau de 25$ offertes. Une belle opération afin d’augmenter son « Fan Club » qui s’élève à 729 personnes actuellement !

Sincever
À la fois discrète, passionnée et rassembleuse, c'est la fondatrice de ce blogue et de musiQCnumeriQC. Plus d'info sur elle via son site perso ou son Twitter.
http://www.sincever.com

4 thoughts on “Le Groupe Archambault quitterait l’ADISQ ?

  1. Je pense qu’il faut faire attentions aux raisons invoqués par Archambault. Depuis un bon moment ils mettent une pression pour que l’ADISQ se campe sur les mêmes décisions que leur intérêt corporatifs qui ne sont pas nécessairement les intérêts des producteurs qui eux veulent aller de l’avant sur certains dossiers et qui sont en désaccord avec les intérêtes des distributeurs et câblos que Québécor représente aussi.

    Oui, ils ont un prix relève, comme beaucoup d’autres entreprises : Les brasseries St-Ambroise par exemple…

  2. Lorsqu’ils parlent de changer de modèle dans l’intérêt de tous, je n’oublie pas qu’il s’agit d’un énorme groupe… que l’on pourrait considérer comme une Major. Mais il est clair que le modèle doit changer… et pour l’instant, c’est la seule « major » que j’entends vouloir s’adapter au nouveau marché en trouvant de nouvelles solutions plutôt que de vouloir rester dans le marché actuel sans changement en cherchant à s’attaquer aux pirates…

  3. On pourrait croire que mon billet est sponsorisé par Archambault tellement il montre le bon côté du Groupe. Mon enthousiasme est tel lorsque des actions sont faîtes pour les artistes de la relève que je suis tentée à croire qu’ils sont « bons » !! De plus, comme l’ADISQ a de gros défauts, il était facile de se mettre du côté adverse. Mais il est fort possible aussi que le Groupe Archambault quitte l’ADISQ afin de pouvoir régner seul sans embuche et pas forcément dans le bon sens ! L’avenir nous le dira !

Laisser un commentaire