Jonasz donne sa voix aux grands de la chanson à Nice

Si vous vouliez frimer ce jour là, il suffisait de dire : « Je passe la soirée dans un hôtel 4 étoiles de la Promenade des Anglais ». Et comme il s’agissait d’un concert de Michel Jonasz, vous étiez sûr de passer un bon moment. Le Palais de la Méditerranée est un hôtel casino mythique de Nice. Il a rouvert il y a tout juste 4 ans après des travaux qui n’ont conservé que sa façade art déco, classée monument historique. Au rez-de-chaussée, j’ai découvert la salle de spectacle, entourée de colonnes et installée de fauteuils en velours rouge, avec une scène très haute et tout en longueur. Après une sympathique première partie assuré par Katia Goldmann, les musiciens de Jonasz entrent sur scène, du clavier au guitariste en passant par le percussionniste. Ils installent une ambiance jazzy qui au cours de la soirée va évoluer vers des rythmes ensoleillés. Puis entre le maestro.

Immédiatement, on sait que Jonasz est le patron. Déjà, il y a la prestance de celui qui domine la scène depuis des années. Sérieux, voire engoncé dans son costume, Jonasz prend même un air solennel pour présenter la soirée. Mais il laissera percer son côté espiègle et son talent d’acteur en racontant plus tard une anecdote de son enfance. Un grand moment ! Et même s’il ne joue quasiment pas d’instrument pendant le concert, c’est lui qui dirige les musiciens. Jusqu’à parfois les faire jouer en sourdine pour donner l’occasion au public de chanter. Car, sur cette tournée, Jonasz a choisi de ne chanter que les chansons des autres. Comme sur son dernier disque, Chanson Française, Jonasz reprend des classiques de Brassens, Ferret, Brel, Nougaro ou même Piaf. Mais c’est peu de dire qu’il se les approprie. Magnifiquement recolorés par un orchestre de musiciens excellents, il les passe par sa bouche, il les mâche, les digère, avec le risque parfois de rendre les paroles moins audibles. Qu’importe, c’est du grand art !

Plusieurs fois donc, Jonasz laisse le public chanter ces titres qu’il connaît par cœur. Il suffirait alors que quelques couples se mettent à danser pour que le concert verse dans le bal populaire. Mais Jonasz n’est venu que pour une seule chose : partager son amour pour la chanson. Alors finalement Jonasz chantera-t-il du Jonasz ? Le seul titre à lui qu’il chante dans le spectacle, c’est Léo, sa chanson sur Ferret. Puis une fois le spectacle fini, Jonasz raconte comment, au début de la tournée, le public se disait frustré de ne pas l’entendre dans son répertoire. Du coup, il est possible qu’en rappel, il vous fasse un …, comment dire ? Bref, une surprise que je ne vous dévoilerai pas mais qui est certainement le point d’orgue de cette excellente soirée !

Michel Jonasz en tournée jusqu’en avril 2008
Katia Goldmann en duo avec son très bon guitariste Raphaël Aucler, adepte de la pédale de boucle, dans un univers coloré entre jazz et musiques du sud
Le Palais de la Méditerranée accueillera à nouveau en 2008 des spectacles d’humour (Charlotte de Turckheim, François-Xavier Demaison …) ou musicaux (Michel Fugain, Liane Foly, …)

Eric_M
Eric_M

En amateur de musique, Eric Maïolino est auteur-compositeur-interprète, joue de la guitare, pratique le théâtre et assiste à des concerts! (toutes ses chroniques ici)

http://www.ericmaiolino.com

3 thoughts on “Jonasz donne sa voix aux grands de la chanson à Nice

Laisser un commentaire