Troïdes, du métal de Lyon

TroïdesQue diriez vous d’un Néo-Métal Lyonnais (heavy, thrash, hard core…) enrichie de death et de True-Métal mais tout en restant Troïdes ?? Bref, nous n’avons qu’une chose à dire, accrochez bien vos baffles !!!

TROÏDES est un groupe de métal lyonnais qui « officie dans un registre varié et percutant ». Le groupe s’est formé en 1995 et depuis, ne cesse de faire évoluer sa musique en l’enrichissant de toutes les influences « métaliques » (heavy, thrash, hard core…) mais tout en restant Troïdes !! Il s’appelle alors NIGHTMARE et est composé de Thomas et Michel à la guitare (puis au chant par la suite), et Michael à la batterie et aux percussions. Il manque la basse et le chant mais cela ne les empêche pas de faire la première partie des « Sales Majestés » et de « Sourire Kabyle ».

En 1996, Thomas conjugue guitare et chant, ce qui va donner vie à leur première compo : « Blackstore » qui deviendra  » Blackstorm  » par la suite. C’est à ce moment là qu’arrive Julien à la basse (aussi responsable du management et du site du groupe).

A partir de 1997, le groupe se met à composer un répertoire et cumule les concerts en adoptant le nom de TROÏDES qui est le diminutif de TROÏDES PRIAMUS HECUBA, il s’agit du nom d’un papillon.En 1998, TROÏDES enregistre sa première démo : « Chrysalis », un CD de 5 titres (+ un ghost track).

C’est à l’été 1999 que le groupe commence l’enregistrement de la nouvelle démo qui sorta en 2000 sous le nom de TROÏDES PRIAMUS HECUBA, comporte 5 ou 10 titres suivant la version, est composée de 5 titres influencés Heavy-Thrash avec même un chorus féminin dans « Destroyed doom », ces morceaux sont tous chantés en anglais et sont le résultat d’une sélection des premières compos.

Les cinq autres titres représentent l’orientation actuelle du groupe : un métal plus actuel et penchant plutôt scène Néo-Métal française, les textes sont en français et parlent de plusieurs sujets d’actualité : Le clonage dans « Unik Identik », l’argent dans « Face a la menace » puis les délires psychologiques dans « Fascine ». Dès les premières notes, TROÏDES tue : ambiance et la prestation scénique ! On le ressent autant sur scène que sur démo. D’ailleurs même si cette dernière n’a été réalisé qu’avec très peu de moyen… Cela ne l’empêche pas d’être plus que correct ! Les membres du groupe se sont efforcés d’exploiter à fond le peu de moyen qu’ils avaient pour obtenir le meilleur résultat possible.

Les informations suivantes sont issues d’une interview du bassiste : « Si l’on mélange toutes les influences de nous quatre, on obtient quelque chose de vraiment très large, nous écoutons tout les diversités qu’offre le métal mais nous avons nos petites préférences : Thomas s’ouvre sur tout ce qui est rap, reggae, fusion et groupe français (Kabal, Shout, Mass hysteria, Lofofora…), Michael est un grand fan de True métal (Rapshody, Stratovarius…), Michel est bien branché Heavy et Thrash-Hard-Core (Pantera, Korn, Machine Head, Dream Theater…), tandis que moi j’aime tout ce qui est bourrin (Cannibal Corpse, Marduk, Emperor), mais de toute manière des qu’il y a de la guitare saturée, ça me plait ! Je suis aussi un grand fan de « The Gathering », « Slayer », « Pantera »… Y’en a tellement !!!

Il nous est difficile de choisir à quel courant musical nous voulons appartenir, pour ceux qui ont eu l’occasion d’écouter nos morceaux , nous sommes assimilés à la scène néo-métal française, le chant en français de thomas joue beaucoup là dessus et il est normale que l’on nous colle souvent l’étiquette « lofofora » ou « no one is innocent » mais personnellement je trouve que notre musique est plus agressive et beaucoup plus technique : nos solos sont très influencés Heavy. »

« TROÏDES cherche toujours à se produire en concert le plus souvent possible, mais le plus beau reste à venir, en effet la diffusion des titres de sa démo sur quelques radios métal est prévue. TROÏDES espère bien un jour obtenir une signature chez un label et décupler le nombre de ses concerts, mais quoi qu’il arrive, le groupe souhaite sincèrement franchir ces étapes ensemble avec pour seul et unique but : s’éclater tout en jouant du métal. »

Discographie :

« CHRYSALIS »
1. Chrysalis
2. Destroyed Doom 3. Blackstorm
4. I see a glow
5. Apocalypse Day
+ un morceau caché « Bob Ricard »

« TROÏDES PRIAMUS HECUBA »
1. Fasciné
2. Destroyed Doom
3. Apocalypse day
4. Face à la Menace
5. Exit
6. Individu
7. Perturbé
8. Blackstorm
9. Unik Identik
10. I see a Glow

DE PLUS, Le cd comporte 20 vidéos !!!

Mon avis : « Troïdes TUE dans tous les sens du terme… Ce groupe ne peut que monter !! Du néo-métal enrichie de death et de True-métal, avec des délires de psychopathes philosophes en duo… Je n’ai qu’une chose à dire : renseignez-vous, le skeud ne pourra faire que du bien à votre discothèque , bien que les baffles risquent de ne pas aimer la puissance du tir »

Cet article a été rédigé pour le site Sincever par le rédacteur Bathory.s_Child

Rédacteur Invité
Rédacteur Invité
Toi aussi écris sur Zik'n'Blog et partage ta passion avec d'autres passionnés tout comme toi! Rejoins donc l'équipe!

3 thoughts on “Troïdes, du métal de Lyon

Laisser un commentaire